Analyses couv_edito_ok

Édito : Par le petit bout de la pomme de terre

, par Aline Gérard

“Ça veut toujours manger la même chose [les garçons] : de la viande et des patates !”, s’amuse sur scène Florence Foresti :
– “Qu’est-ce que tu veux aujour­d’hui ?
– Un filet de bœuf !
– Et demain ?
– Une côte de bœuf !
– Et après-demain ?
– Un rôti de bœuf
– Et comme légumes ?
– Une patate !”
Oui, mais pas n’importe laquelle ! Une énorme ! Au moins 500 grammes la pièce et un calibre 75. De quoi vous tenir rassasié pour plusieurs heures. La très populaire pomme de terre est donc une source d’inspiration pour les comiques. Preuve de la convivialité qu’elle véhicule. Mais gare à la patate de la discorde !

 

“La Pataterie a été condamnée par le tribunal de commerce de Limoges pour un problème de taille… de patates !”

 

Sur le moment, l’information tombée le 6 mars prête donc à sourire. La structure franchiseur de La Pataterie a été condamnée par le tribunal de commerce de Limoges pour un problème de taille… de patates ! Elle aurait fourni des tubercules trop petits à son franchisé de Crêches-sur-Saône (Saône-et-Loire)* ! Ce dernier considérant que cela lui faisait perdre des clients et entraînait une baisse de son chiffre d’affaires.

Mais il ne faudrait pas se contenter d’observer la situation par le petit bout de la pomme de terre. Le dossier est nettement plus complexe** et la décision rendue ne devrait satisfaire véritablement aucune des deux parties. La Pataterie Développement, bien sûr, qui devrait faire appel, mais le franchisé également puisqu’il a été débouté sur un autre aspect de l’affaire concernant les redevances.
Il convient donc d’attendre que la justice se prononce définitivement. Rien ne permet à ce jour de remettre en cause le sérieux de l’enseigne de restauration préférée des Français***, en fort développement. Mais cette affaire pointe l’importance des clauses d’approvisionnement et l’attention qu’elles requiè­rent. Prix non compétitifs, problèmes de livraison, produits non conformes aux normes du concept… Les difficultés rencontrées avec les fournisseurs peu­vent mettre en péril l’avenir d’un franchisé. Candidats, soyez donc extrêmement vigilants quant à la rédaction de ces clauses et interrogez de manière très précise le franchiseur à cet égard. Pour vous aider, nous publions justement ce mois-ci un article à ce sujet. Le suivant concernant vos droits en termes de politique de prix vous éclairera également.

En matière de recherche d’informations, vous devez, avant de vous engager avec un réseau, tout mettre sur la table. Alors n’hésitez jamais à avoir les yeux plus gros que le ventre ! C’est à cette condition que vous tiendrez dans la durée…
* Celui de Bar-le-Duc est également concerné.
** Retrouvez notre article complet sur officieldelafranchise.fr.
*** Selon le classement du cabinet OC&C Strategy Consultants.

 

Cet édito a été publié dans le numéro d’avril de L’Officiel de la Franchise.

Aline Gérard
Rédactrice en chef de L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires