Analyses CORSE

Ouvrir une franchise en Corse : Se fondre dans le décor

, par Marie Roques

La Corse reste une région difficile à appréhender. Malgré un taux d’équipement commercial important et un sentiment identitaire profondément ancré dans le quotidien de ses habitants, l’île reste un territoire intéressant pour ouvrir une franchise.

Ce n’est un secret pour personne, la Corse est, et restera, une zone un peu à part. Dernière preuve en date, les difficultés que nous avons éprouvées pour récolter des informations lors de la rédaction de cet article. Les franchisés souhaitant témoigner étant plutôt difficiles à convaincre. “Les Corses parlent peu, c’est culturel”, analyse Emmanuel Jury, associé du cabinet Progressium qui accompagne les réseaux de franchise.

La situation insulaire du territoire renforce, bien évidemment sa singularité. En son sein, le commerce en Corse recouvre également des disparités régionales. Selon une analyse réalisée par l’Insee, “le commerce insulaire doit s’adapter à une population inégalement répartie sur le territoire, souvent faible en zone montagneuse mais aussi à une population qui double pendant la saison”.

 

Entrer dans la famille

Dans ce contexte, le territoire est plutôt propice à l’ouverture de commerces. Pour autant, “on conseille aux réseaux d’ouvrir avec des Corses, il reste compliqué de vous implanter si vous n’êtes pas du cru”, remarque Emmanuel Jury. Et de citer, en exemple l’ouverture récente d’un magasin Zara en succursale dans la zone commerciale du E. Leclerc d’Ajaccio, avec des partenaires… corses. “La culture familiale est extrêmement forte, les “métro” (métropolitains, Ndlr) ne font pas partie de la famille.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre fiche thématique sur la Corse, disponible sur notre boutique.

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires