Analyses Laurent Vimont (photo CDI Médias)

Laurent Vimont (photo CDI Médias)

Laurent Vimont, Century 21 : “Le marché parisien est revenu à la raison”

, par Nicolas Monier

Récemment cédé à Arche, le réseau immobilier de franchises, dirigé par Laurent Vimont, dresse un bilan plutôt positif du secteur sur le premier semestre 2021.

À l’occasion d’une conférence de presse, le président de Century 21 est revenu sur la bonne tenue du marché pour ces premiers six mois de l’année. Le volume d’affaire a, en comparaison du premier semestre 2019, ainsi progressé de 6 %. Au niveau national, le prix moyen au m² a augmenté de 6,8 % (2 306 euros) pour une maison et de 4 % (3 783 euros) pour un appartement. “Les taux d’intérêts sont historiquement bas”, a précisé Laurent Vimont pour justifier en partie cette bonne dynamique. De même, les délais de vente se contractent passant de 100 jours à 80 jours pour une maison et de 90 jours à 79 jours pour un appartement. Parmi les points intéressants à souligner, la hausse des transactions pour l’acquisition d’une résidence secondaire (+14,3 %). “Nous constatons de plus en plus d’acquisitions de résidences hybrides situées à une heure des lieux d’emploi. Ces dernières favorisant le télétravail”, poursuit Laurent Vimont.

À LIRE AUSSI : L’Immobilier sans vis-à-vis souhaite ouvrir 30 agences d’ici 2024

À Paris, il semblerait qu’un plafond de verre ait été atteint. Les prix dans la capitale commencent à se réajuster : – 3,6 % par rapport au premier semestre 2020. Le prix moyen au m² (10 287 euros) reste toutefois plus haut qu’en 2019. Sur les six premiers mois de l’année 2021, les volumes de vente chutent de 20 % par rapport à ceux de 2019.

Nous n’avons retrouvé qu’une partie de nos clients. Lorsque les frontières rouvriront, les touristes, acheteurs-investisseurs, reviendront. Néanmoins, le marché parisien est revenu à la raison. Les acheteurs ont un peu repris la main. C’est la fin des excès”, note Laurent Vimont.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Century 21

En Île-de-France, si les prix avaient augmenté en 2020, la tendance s’accélère sur le premier semestre 2021 en comparaison de la même période en 2020 : + 9,2 % pour les maisons (3 425 euros le m²) et + 9,8 % pour les appartements (4 642 euros le m²). “Avec le télétravail, nous avons assisté à une redéfinition du bien vivre. Les cadres moyens (42,4 % des acquéreurs) ont souhaité une pièce de plus ou encore un bout de jardin. Attention, ce sont des sauts de puces. Il n’y a pas d’exode”, explique Laurent Vimont. En région, l’activité est supérieure à celle de l’an passé mais également 10 % plus élevé qu’au premier semestre 2019.

Force est de constater, qu’au niveau national, les acquéreurs quittent l’hypercentre pour gagner en qualité de vie. La superficie moyenne augmente : 117,7 m² pour une maison et 59,2 m² pour un appartement. Confiant sur les perspectives à venir, le président de Century 21 estime que les confinements successifs ont provoqué une épargne forcée chez nos concitoyens qui ont ainsi pu augmenter leur apport personnel. “Sauf accident sur les taux d’intérêt ou sur les nouvelles normes d’octroi des prêts attendues pour l’été, la bonne dynamique du marché devrait se maintenir sur le second semestre 2021”, conclut Laurent Vimont.

À LIRE AUSSI : Premier pas dans la franchise pour Moriss Immobilier

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème