Analyses ameublement-officiel-de-la-franchise-secteur

Mobilier d’intérieur : home sweet home

, par Nicolas Monier

Tout comme l’immobilier, le secteur de l’ameublement a surperformé en 2021. Une santé insolente qui ne doit pas faire oublier néanmoins des difficultés d’approvisionnement et des effets inflationnistes qui auront un impact sur le prix final. Pour autant, il s’agit d’une période idéale pour les porteurs de projets désireux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Avec la crise sanitaire, nous l’avons souvent répété dans nos colonnes, les Français ont redécouvert leur intérieur. Les “joies” du confinement ont fait prendre conscience à nos concitoyens, l’impérieuse nécessité de se sentir bien chez soi. Si en 2020, comme le souligne Xerfi, la tendance n’a pas pleinement profité aux détaillants de meubles (chute de 8,8 % de leur chiffre d’affaires), faute de pouvoir ouvrir, l’année qui vient de s’écouler laisse entendre une toute autre musique.

“L’inflation des prix à la consommation de meubles ne cesse de s’accélérer. Dans ce contexte, le marché du meuble aura progressé de 12 % en 2021, pour atteindre près de 14,3 milliards d’euros”, note le cabinet d’études.

Une analyse partagée par l’enseigne Gautier. “Les Français ont marqué un intérêt croissant pour le soin de leur intérieur qui s’est traduit par des ventes soutenues pour les chambres, les bureaux home office et les solutions de rangement. Nous avons observé la même tendance chez Gautier avec une demande forte”, explique David Soulard, directeur général groupe Gautier France.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur de l’ameublement

Une excellente dynamique

Même son de cloche au sein de l’enseigne Story, spécialiste de mobilier contemporain, qui fait également état d’une belle dynamique. La marque qui a réalisé plus de 30 % d’activité en 2021 aura d’ailleurs procédé à cinq ouvertures sur l’année écoulée et en prévoit au moins six sur l’année en cours. Chez But, on évoque également à juste titre plusieurs autres raisons pour justifier cette bonne tendance.

“Les transactions immobilières ont connu une forte hausse et l’épargne des ménages également, ce qui est évidemment favorable aux achats de meubles”, nous explique Vincent Dosne, directeur général exploitation et franchise au sein de l’enseigne.

De très bonnes nouvelles pour les futurs candidats à la franchise.

Vous avez envie de vous lancer en franchise dans le secteur de l’ameublement ? Retrouvez la suite de cet article et toutes les informations nécessaires sur ce marché porteur mais aussi ses opportunités en franchise dans notre fiche thématique !

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème