Secteur

Épicerie fine : les papilles font de la résistance

, par Nicolas Monier

Dans l’un de ses derniers observatoires, Xerfi estimait à 6 % le repli du marché de l’épicerie fine tricolore en 2020. Crise sanitaire et chute du tourisme internationale oblige. En revanche, toujours selon les experts du cabinet d’études, il est fort probable que le retour à la normale d’un marché de7 à 9 milliards d’euros se fera progressivement en 2022 et 2023, après un rebond de 5 % en 2021. Une opportunité pour les candidats à la franchise.

 


Sandwicherie et snacking : No pain ! No gain !

, par Nicolas Monier

Dans un contexte post crise sanitaire, force est de constater que le secteur de la boulangerie et du snacking aura plutôt réussi à faire preuve de résilience. Si le terme est un peu galvaudé, il faut admettre que les enseignes ont su s’adapter et venir sur des créneaux qui leurs étaient jusque-là moins familiers, notamment une plus grande digitalisation et surtout la livraison.

 


Le marché du bricolage enfonce le clou !

, par Léo Potier

La dernière étude menée par la Fédération des Industriels du Bricolage (FMB) et les Industriels du Nouvel Habitat (Inoha) confirme la santé insolente du secteur qui enregistre une hausse de 10%  sur 2021. Jamais depuis la pandémie, les Français n’auront autant bricolé.


Fish brasserie et poké bowl : la mer s’invite dans nos assiettes

, par Nicolas Monier

Si un temps, les offres de sushis ont inondé le marché français, d’autres enseignes ont vu le jour, depuis quelques années, profitant de l’envie des consommateurs pour le bien manger. Origines et traçabilité sont désormais dans toutes les bouches. Tandis que d’autres marques historiques veulent rajeunir leur clientèle.

 


Mobilier d’intérieur : home sweet home

, par Nicolas Monier

Tout comme l’immobilier, le secteur de l’ameublement a surperformé en 2021. Une santé insolente qui ne doit pas faire oublier néanmoins des difficultés d’approvisionnement et des effets inflationnistes qui auront un impact sur le prix final. Pour autant, il s’agit d’une période idéale pour les porteurs de projets désireux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

 




Soutien et cours particuliers : quel constat pour les futurs franchisés ?

, par Nicolas Monier

Comme l’explique Xerfi, et cela peut paraître contre-intuitif, mais l’activité des sociétés de soutien scolaire a plongé de 11,5 % en 2020 alors qu’elle augmentait de plus de 5 % par an en moyenne depuis 2013. Dans ce contexte, les enseignes doivent plus que jamais consolider leurs forces en présence.

 



Enseignes de chocolat  : vous prendrez bien un carré !

, par Nicolas Monier

La pandémie n’aura pas freiné les Français et leur consommation de chocolat. Bien au contraire ! À la faveur du télétravail et des confinements successifs, autant dire que les consommateurs n’ont pas boudé leur plaisir. Mais de nouvelles habitudes voient le jour.