Analyses ange

Réseau à la Une : Boulangerie Ange, bienveillance et accompagnement en étendard

, par Camille Boulate

Dans cette rubrique, nous ne traitons que les enseignes qui acceptent de nous confier l’ensemble des éléments du Document d’information précontractuelle exigé par la loi Doubin. Nous contactons librement les franchisés, des experts indépendants étudient les aspects juridiques et financiers du franchiseur. Beaucoup d’enseignes sont contactées et nombre d’entre elles refusent… Celles qui acceptent de jouer le jeu n’ont pas peur d’affronter nos critiques. Cela signifie en tout cas qu’elles sont réellement prêtes à se soumettre à des enquêtes serrées de la part d’éventuels candidats. Boulangerie Ange en fait partie.

 

Lancée en 2008 dans le sud de la France, l’enseigne de boulangeries Ange a su très vite miser sur des partenaires de confiance pour établir un réseau solide. Aujourd’hui, plus de 160 unités sont réparties dans tout le pays. Pour se développer, l’enseigne compte sur ses franchisés existants.

 

L’histoire des boulangeries Ange démarre en 2008. À cette époque, François Bultel, la quarantaine, a effectué l’ensemble de sa carrière dans la grande distribution et souhaite créer son entreprise. “Je suis passionné par le pain. C’est donc naturellement qu’avec ma femme nous nous orientons vers la boulangerie. Nous montons notre première unité Ange, à Miramas, en 2008”, se rappelle-t-il. Face au très bon lancement de ce premier point de vente, l’entrepreneur se lance dans la création d’une seconde boulangerie, à Istres. “Celle-ci a ouvert ses portes un an plus tard et a fonctionné encore mieux que la première, insiste François Bultel. Et la belle partie de l’histoire commence ici. Car dans mon entourage, plusieurs amis étaient dans la même situation que moi : 40 ans, salariés et souhaitaient se lancer à leur compte. Ils m’ont demandé de les aider à monter leur boulangerie.”

Grâce à ses proches, François Bultel commence le lancement de son enseigne en réseau. C’est ainsi que son nées les unités de Rouen, Lyon, Lille ou encore Bordeaux. Autant d’établissements qui réalisent rapidement de belles performances et qui ont convaincu le chef d’entreprise d’amorcer un développement en franchise. “Nous avons constaté que le concept fonctionnait bien et que le marché était là. C’était l’époque où il y a eu une grosse évolution du secteur de la boulangerie qui s’orientait davantage vers la périphérie”, explique le co-fondateur du réseau. En mai 2011, l’enseigne accueille un premier franchisé, à Bordeaux. Le réseau compte alors une petite dizaine d’unités. “Ces premières ouvertures sont les franchisés historiques de Ange”, insiste François Bultel. Aujourd’hui, 164 boulangeries sont opérationnelles, dont 149 sont tenues par des franchisés. “Nous avons aussi 3 boulangeries au Canada tenues en propre. Nous avons vu le potentiel sur place car le marché est naissant”, affirme François Bultel.

 

Retrouvez la suite de notre audit et de notre analyse de l’enseigne Boulangerie Ange, ainsi que de son réseau de franchise, dans notre fiche dédiée

 

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires