Se lancer en franchise centrale-d'achats-devenir-franchisé

  Approvisionnement : mettez-vous une centrale d’achats à disposition ?

, par La Rédaction

Les achats sont au cœur de l’activité du franchisé : ce sont les produits achetés qui seront proposés aux clients. La question de la centrale d’achats est donc primordiale afin de savoir quelles seront les conditions d’achats au sein du réseau.

Avez-vous une centre d’achats ou simplement une centrale de référencement ?

Tous les franchiseurs ne possèdent pas une centrale d’achats. Certains proposent simplement une centrale de référencement à leurs franchisés. Quelle est la différence ? “Une centrale d’achats consiste en une plate-forme logistique sur laquelle le franchiseur regroupe tous les achats; c’est lui qui livre les franchisés directement. Dans le cas d’une centrale de référencement, la tête de réseau référence des fournisseurs et ce sont eux qui livrent les franchisés directement”, précise Christophe Bellet, président de Gagner en franchise, précisant que la différence se situe notamment dans la négociation des frais de port. “Avec une centrale d’achats, on peut généralement obtenir que le franchiseur livre ‘franco de port’ vers le magasin (c’est-à-dire, que le vendeur livre sans frais de port, ndlr.)”, poursuit Christophe Bellet. Alors qu’avec une centrale de référencement, il faudra négocier avec chacun des fournisseurs. Par ailleurs, une centrale d’achats semble plus simple en matière d’organisation : le franchisé n’a qu’un seul interlocuteur, son franchiseur, pour l’ensemble de ses achats.

À LIRE AUSSI : Fêtes de fin d’année : les franchisés dans les starting blocks 

Quels sont les prix pratiqués ?

Le prix d’achat est fondamental : c’est en effet de lui que dépendent la marge du franchisé et les prix attractifs pratiqués à l’endroit des clients. À ce sujet, Christophe Bellet met en garde contre les centrales d’achat : “Le franchiseur aura besoin d’absorber l’ensemble des coûts, les produits ne sont pas moins chers que s’ils sont pris en direct chez les fournisseurs”. Il conseille d’obtenir auprès de la tête de réseau des éclaircissements concernant les prix concédés aux franchisés, que ce soit via la centrale d’achats ou via la centrale de référencement, le cas échéant. “Il existe aussi des remises de fin d’année que le franchiseur peut offrir aux franchisés les plus fidèles”, ajoute Christophe Bellet. Il s’agit donc de bien comprendre le fonctionnement.

À LIRE AUSSI : Redevance communication : à quoi sert-elle ?

Est-ce obligatoire de prendre 100 % du référencement sur la centrale d’achats ?

Lorsque le franchiseur propose une centrale d’achats ou de référencement, la question de la liberté se pose nécessairement. “Ce qui se pratique, c’est souvent 5 à 10 points d’autonomie dans les achats”, rapporte Christophe Bellet. Ces éléments doivent être clairement indiqués dans le contrat de franchise mais il peut être intéressant de poser la question avant, notamment pour négocier un pourcentage d’autonomie plus important. “On peut parler proximité, réduction carbone, offre plus régionale… Mais cela est généralement prévu dans le contrat. Si le franchiseur désire que les achats se fassent 100 % en centrale, il n’y a souvent pas grand-chose à faire”, indique Christophe Bellet, expliquant que le franchiseur peut trouver que des produits non référencés dénaturent le positionnement du réseau. Si une certaine liberté est accordée, attention au choix des produits. Il vous faudra respecter le cahier des charges. Le franchiseur peut d’ailleurs proposer une liste de fournisseurs recommandés pour les achats en autonomie. Le franchisé, de son côté peut recommander des fournisseurs afin qu’ils soient référencés dans la centrale d’achats ou de référencement.

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires