Se lancer en franchise Formations franchise

Les formations sont-elles justifiées ?

, par Marie Roques

Au moment de la signature de votre contrat de franchise, la question de la formation va très rapidement se poser. En la matière, il n’existe pas de règles définies. Chaque franchiseur s’organise comme il l’entend. Pourtant, il est essentiel de poser les bonnes questions afin d’éviter les mauvaises surprises.

La période de formation est un instant clé dans votre vie de jeune franchisé. Surtout si le secteur dans lequel vous avez choisi de vous investir ne vous est pas familier. Si la formation des nouveaux arrivants n’est pas obligatoire, elle est heureusement répandue.

 

Le coût de la formation est-il inclus dans le droit d’entrée ?

Pour Bernard-Yves Saint-Paul, spécialiste du conseil en franchise à la tête du cabinet BYSP & Go, la première étape est de chercher à savoir si le coût de la formation est inclus dans le droit d’entrée. “Souvent, les deux éléments ne sont pas dissociés et le droit d’entrée comprend une formation de 10 ou 15 jours, explique-t-il. Dans cette perspective, il n’est pas possible de faire financer la formation par un organisme paritaire collecteur agréé (Opca)”. Dans le cas contraire, il est possible d’optimiser le financement des projets de candidats à la franchise, ce qui présente aussi un intérêt pour le franchiseur. L’accès au réseau peut être facilité car le droit d’entrée devient, automatiquement, plus attractif.

 

Le franchiseur est-il organisme de formation ?

Bernard-Yves Saint-Paul estime également qu’il est important de savoir si le franchiseur a le statut d’organisme de formation. Il pourra ainsi mener lui-même les sessions et les faire financer par des Opca. “Toutes les formations qui impliquent de transmettre un savoir-faire métier peuvent être prises en charge, insiste-t-il. D’autre part, il est plus intéressant pour le franchisé que la formation soit assurée par le franchiseur car sinon, il y a un risque de perte d’efficacité. La formation sera évidemment moins pertinente”. Par ailleurs, si la formation est effectuée en interne, toute la partie concernant l’historique de la société, son savoir-faire mais aussi l’expertise métier peuvent contribuer à renforcer le lien entre les futures équipes.

 

Quelle est la fréquence et la durée des sessions de formations et où se déroulent-elles ?

Autre élément essentiel : demander au franchiseur quelle est la fréquence des formations, si les sessions sont toutes obligatoires et où elles se passent. “Si vous avez quatre formations obligatoires dans l’année, que vous êtes implanté à Toulouse et qu’il faut se rendre à Lille, il est nécessaire de prévoir les déplacements à l’avance et surtout de savoir qui prend en charge tous les frais associés d’hébergement et de restauration”, illustre Bernard-Yves Saint-Paul.
Il est également important de savoir exactement quelle sera la durée totale de la formation et de bien distinguer la part de formation initiale et celle qui concerne la formation continue. “Il faut avoir, en amont, une idée précise des thématiques abordées, des connaissances métiers et de tout ce qui tourne autour de l’apprentissage du métier de chef d’entreprise, du management, des notions de gestion, etc.

 

Quels sont les supports utilisés ?

Enfin, si la question des supports utilisés en formation peut paraître anecdotique, elle semble avoir son importance pour notre spécialiste. Par qui sont-ils faits ? Quelle pédagogie est utilisée ? Y-a-t-il des supports numériques ou uniquement des documents papier ? “Le nouveau franchisé peut par exemple demander s’il existe des outils de formation à distance intéressants pour certains secteurs dans lesquels il peut y avoir un turn-over important et la nécessité de former les salariés rapidement”, propose Bernard-Yves Saint-Paul.

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires