Se lancer en franchise Officiel de la Franchise (questions au franchiseur)

Quelle place pour l’avis  des franchisés dans la vie du réseau ?

, par Eve Mennesson

Le dialogue entre franchisé et franchiseur est ce qui fait la richesse de ce modèle d’entrepreneuriat. Encore faut-il que le réseau permette un vrai recueil de l’avis des franchisés. À ces derniers de s’assurer qu’il existe des commissions de travail et qu’elles jouent un vrai rôle de concertation.

Quelles sont les instances de dialogue au sein du réseau ?

“Dans un réseau qui fait correctement son travail, il y a systématiquement une instance de dialogue”, met en garde Christophe Bellet, président de Gagner en Franchise. Il s’agit donc pour le futur franchisé de s’assurer qu’il en existe bien au sein du réseau qu’il souhaite intégrer. Mais aussi de comprendre quelles sont les formes de ces dernières : sont-elles uniquement consultatives ou permettent-elles une réelle concertation des franchisés ? “Dans ce dernier cas, le franchiseur s’appuie sur les franchisés pour faire évoluer la franchise. Les décisions sont prises avec les gérants dans une démarche de co-construction”, décrit Christophe Bellet.

Sur quels sujets portent les commissions de travail ?

Ces instances, qu’elles soient consultatives ou de concertation, ne traitent généralement pas l’ensemble des sujets qui ont trait au réseau, mais uniquement les plus importants. Par exemple, lors de l’instauration d’un site Internet ou de la mise en place d’une carte de fidélité, il est essentiel qu’ait lieu, a minima, une consultation. “Un franchiseur qui a une activité commerciale et qui gère les achats a intérêt à mettre en place une instance de dialogue avec les franchisés autour des achats afin de faire remonter les informations du terrain”, complète Christophe Bellet. Il s’agit donc d’identifier les sujets stratégiques au sein du réseau et de s’assurer qu’existent bien des commissions de travail sur ces thèmes.

À LIRE AUSSI : Devenir franchisé : ai-je le bon profil pour votre réseau ?

Comment participer à ces instances ?

Les réseaux n’ont pas tous la même stratégie pour constituer les commissions de travail : cela peut se faire via des candidatures spontanées, des élections ou encore par un système de représentativité en fonction des régions. “Nous recommandons que les personnes siègent pendant au moins deux ans pour une question de continuité des travaux”, ajoute Christophe Bellet. Le futur franchisé devra donc s’enquérir de ces différentes formalités auprès du franchiseur. Autre information à demander : quelle est la fréquence des réunions ? “Ces instances ont généralement lieu une fois par trimestre. Si le sujet est urgent et complexe, il peut arriver qu’elles passent à une fois par mois”, rapporte Christophe Bellet. À savoir que les frais de déplacement doivent être pris en charge par le franchiseur. Toutefois, depuis la Covid-19, ces réunions ont de plus en plus lieu en distanciel.

Peut-on donner son avis en-dehors de ces commissions ?

Si le réseau ne comporte pas d’instances de dialogue ou si le franchisé ne siège pas dans ces dernières, il est quand même possible de faire remonter des remarques par le biais de l’animateur réseau. “L’animateur réseau joue le rôle d’interface entre le siège et les franchisés. Il est à la fois un vecteur de descente et de remontée d’informations”, précise Christophe Bellet. Le franchisé peut aussi contacter directement le directeur du réseau pour lui faire part de son ressenti ou de ses propositions.

À LIRE AUSSI : Transmission d’entreprise en franchise : quelles sont les règles ?

Avatar

Eve Mennesson


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires