Se lancer en franchise avis-franchises

Quelle place pour l’avis des franchisés ?

, par Camille Boulate

Si intégrer une enseigne c’est adhérer à un concept, avant de faire votre choix final il faut tout de même vous assurer que la tête de réseau est ouverte à vos idées et à vos éventuels griefs. Tour d’horizon des questions que vous pouvez lui poser avant de vous engager.

 

Existe-t-il des commissions au sein du réseau ?

C’est la première question à poser. Car c’est principalement par ce biais que vous pourrez échanger avec les autres membres du réseau et remonter une idée ou un potentiel problème. “Les commissions sont des instances de représentation des franchisés, indique Laurent Dubernais, dirigeant de Synergee, entreprise proposant une solution cloud dédiée au pilotage, à la gestion et à l’animation des réseaux. Demandez quelles sont les thématiques (achat, RH, administratif, communication, etc.) mais aussi à quelle fréquence elles se réunissent.” Cela vous permettra de déterminer si la tête de réseau recueille régulièrement les points d’amélioration, les difficultés et autres problèmes qui peuvent être rencontrés par les franchisés.

 

Une instance indépendante a-t-elle été créée?

Il s’agit là d’un aspect important. Car si des commissions sont présentes au sein du réseau, une association ou un club des franchisés indépendants peut s’avérer plus efficace en cas de désaccord avec la tête de réseau. “S’organiser entre franchisés, s’allier ensemble est parfois essentiel pour faire pression, indique Laurent Dubernais. Donc ne pas hésiter à demander si une telle instance indépendante existe. Dans certaines enseignes, celle-ci peut même être présente au conseil d’administration, représentant donc la voix des franchisés dans les décisions importantes.”

 

Des franchisés sont-ils invités à intervenir lors des conventions annuelles ?

C’est une bonne façon de décrypter la culture et l’état d’esprit de l’enseigne, selon Laurent Dubernais. “Car si lors des conventions annuelles, le franchiseur est le seul à prendre la parole pour présenter les axes stratégiques à venir, vous savez que vous serez confronté à une relation verticale franchiseur/franchisé”, souligne-t-il. En revanche, si vous voyez que l’enseigne propose des sessions collectives entre les membres du réseau, que certains prennent la parole, vous serez davantage dans une relation horizontale, favorisant les échanges. Autre conseil : demandez quels sont les outils collaboratifs mis en place vous permettant d’être en contact permanent avec les autres franchisés. “C’est important de le savoir car tous les réseaux ne favorisent pas cette horizontalité et l’échange de bonnes pratiques”, assure Laurent Dubernais.
 

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires