Se lancer en franchise Vin sur 20 formation franchise

Vins sur 20 : une formation qui joue les prolongations

, par Chloé Goudenhooft

Enseigne familiale, qui compte à date 9 franchisés, Vins sur 20 entend chouchouter ses adhérents. La formation se déroule en immersion chez le franchiseur et est incluse dans le droit d’entrée, de même que le défraiement en termes de logement et de nourriture. Une fois le franchisé en place, il rencontrera la tête de réseau ainsi que les autres membres environ deux fois par an sur des vignobles pour poursuivre sa formation en œnologie.*

Inutile de faire durer le suspense. Sans surprise, Vins sur 20 forme ses franchisés aux joies du vin et aux techniques de dégustation. Cette matière constitue logiquement le cœur même du programme puisque, sur les deux semaines initiatiques, 20 heures y sont consacrées. “La formation se déroule chez nous, en immersion dans le magasin pilote de Metz (57), raconte Patrick Bertrand, fondateur du concept Vins sur 20 et formateur des membres du réseau. Nous sommes une petite franchise et quand les gens viennent chez nous, nous nous occupons d’eux !” En effet, le groupe compte 9 franchisés. “Nous existons depuis 1985, mais l’enseigne sous son nom actuel date de 1992. Le réseau de franchise a été lancé quant à lui en 2008.” La formation est suivie seul, en couple, ou en petit groupe de trois ou quatre personnes. Elle est comprise dans le droit d’entrée, qui se chiffre à 9 000 euros, et inclut même le logement à l’hôtel et la nourriture sur place, chez le franchiseur. Les deux semaines du programme peuvent être effectuées à la suite ou bien espacées en fonction des emplois du temps de chacun.
Les cours sont dispensés par un professeur d’œnologie qui apporte aux franchisés connaissance du vin et méthodologie. Les futurs entrepreneurs sont ensuite formés au logiciel informatique du réseau durant une dizaine d’heures. Pas de formation en salle de cours ni de Power Point. Les apprentis Vins sur 20 apprennent dans le lieu même de vente, pour se familiariser avec les outils en situation et en présence du franchiseur. Ils abordent le process pour établir les journaux de caisse, qui permettent de connaître le chiffre d’affaires et de voir les marges qui seront dégagées. Les futurs franchisés observent aussi les procédures d’accueil, la vente, les techniques commerciales… “Nous formons aussi les nouveaux membres à l’emballage et à la composition de colis cadeau avec foie gras, par exemple, précise Patrick Bertrand. Cela n’a l’air de rien, mais remplir des panières n’est pas si évident. C’est comme chez un fleuriste. Les compositions sont très belles mais ce n’est pas donné à tout le monde de les réussir ! Christine, une vendeuse qualifiée qui travaille avec nous depuis 30 ans est chargée d’enseigner la bonne méthodologie pour arranger les assortiments de produits des paniers garnis et utiliser le papier pour les envelopper.”

 

Petite restauration

L’enseigne ne forme pas les franchisés en devenir à la comptabilité mais les oriente vers des cabinets de comptables locaux pour la rédaction des statuts et le suivi. “Ils ne peuvent pas tout faire eux-mêmes ! Nous les renseignons du coup sur le meilleur choix de société possible, avec des fourchettes de prix à payer, pour ne pas qu’ils se fassent avoir.”
Vins sur 20 propose également une formation aux franchisés qui décident de prendre l’option petite restauration proposée par l’enseigne. “Certains préfèrent rester des cavistes purs, parce qu’ils veulent travailler tout seuls, par exemple, ou parce que leurs locaux ne permettent pas l’installation de cuisines. Quand ils ont la place, d’autres franchisés choisissent de servir des repas très simples. Cette formation est également incluse dans le droit d’entrée, on ne paie aucun supplément pour cette option.” Les entrepreneurs sont alors formés par des cuisiniers dans le magasin pilote en plus des deux semaines initiales sur environ une trentaine d’heures. “Les formateurs en cuisine se déplacent lors de l’ouverture pour poursuivre l’enseignement au démarrage de l’activité. Cela permet de se réapproprier sur place les bons réflexes.”

 

Visites de vignobles

Les franchisés, avec ou sans option restauration, se font ensuite accompagner pendant 6 à 8 jours. “Nous venons aider à l’installation car nous livrons un concept clé en main. Tout est fourni : des stocks aux étagères. Les franchisés n’ont qu’à s’occuper de la mise aux normes du bâtiment. Nous arrivons donc en même temps que les meubles !” La boutique est prête en quatre jours environ. Puis le franchiseur reste encore 8 à 10 jours sur place, éventuellement avec un collaborateur, pour aider le franchisé à prendre ses repères et lancer le magasin. “Le démarrage est difficile car le franchisé ne connaît pas encore l’emplacement de toute sa marchandise, il faut qu’il mémorise tout, tout en prenant sa boutique en main.”
Une fois le commerce lancé, la formation des franchisés se poursuit au rythme de deux rencontres d’une journée par an environ chez un viticulteur. “Ces rendez-vous nous permettent de nous retrouver et de découvrir un nouveau produit. Cela peut être aussi bien un champagne, un Bourgogne qu’un vallée du Rhône.” Il n’y a plus, par la suite, de formations commerciales, mais le franchiseur tient son réseau au courant des évolutions législatives par voie d’e-mail, par exemple sur les affichages obligatoires dans les entreprises concernant les nouvelles règles à respecter. Les renseignements concernant les produits sont partagés directement par téléphone entre le franchiseur et les franchisés, et Patrick Bertrand se déplace une fois par an chez chaque membre de son réseau pour discuter des problèmes rencontrés ou de l’évolution du chiffre d’affaires.

 

Les salariés à la même enseigne

Les salariés des franchisés ont droit, eux aussi, de venir séjourner au siège pour se former dans le magasin pilote de l’enseigne Vins sur 20 et sont également nourris et logés. “Le franchisé peut former ses salariés lui-même mais s’il en a l’envie, il peut nous les envoyer trois à quatre jours pour découvrir notre fonctionnement sur le site d’origine”, précise Patrick Bertrand, fondateur du concept Vins sur 20 et formateur des membres du réseau.

 

*Article publié dans le numéro de mars de L’Officiel de la Franchise.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires