Se lancer en franchise aides création

Aides à la création : vous pouvez en profiter

, par Innocentia Agbe

Futur franchisé, vous êtes un entrepreneur comme les autres.  À ce titre, vous pouvez également bénéficier d’aides à la création ou à la reprise en fonction de différents critères. Voici un panorama non-exhaustif.

 

Nacre (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise)

Ce dispositif permet à des personnes sans emploi ou rencontrant des difficultés d’insertion durable de créer ou reprendre une entreprise en bénéficiant d’un accompagnement avant la création et pendant le développement de l’entreprise durant trois ans. Vous pouvez également souscrire un prêt à taux zéro. Un des critères pour l’obtenir est la viabilité économique du projet.

 

ARCE

L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise permet de bénéficier de 45 % du montant du reliquat de vos allocations à la date de début de l’activité. Cette aide vous est versée en deux fois, lors du lancement et six mois après. Pour être éligible, vous devez avoir obtenu l’Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprises (Accre). Si vous choisissez l’ARCE, vous ne recevrez plus d’allocations. En cas de fermeture de votre société, vous pouvez récupérer le reste de vos droits sous réserve que ceux-ci ne soient pas prescrits. Il est également possible de choisir le maintien des allocations de retour à l’emploi (ARE). Dans la limite de la durée de vos droits, vous pouvez bénéficier de ce dispositif pendant toute la période d’indemnisation et sous certaines conditions.

 

Accre

L’Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’une entreprise permet notamment d’être partiellement exonéré des charges sociales pendant un à trois ans.

 

Initiative France

Initiative France est un réseau associatif de financement et d’accompagnement à la création et reprise d’entreprise. La structure regroupe près de 230 plates-formes sur l’ensemble du territoire. Elle propose des financements par un prêt d’honneur sans intérêt. Le montant dépend de votre projet et de vos besoins en fonds propres. À titre d’exemple, le réseau Initiative de la région Île-de-France, en 2014, a financé la création, la reprise ou la croissance de près de 1 500 entreprises. Il s’agissait en majorité de création (73 %), puis de reprise (23 %) et enfin de développement-croissance (4 %).
www.initiative-france.fr

 

Réseau Entreprendre

Réseau Entreprendre propose un accompagnement par des chefs d’entreprise. Pour en bénéficier, le nouvel entrepreneur doit devenir lauréat. Dans ses critères de sélection, l’association explique que pour un franchisé, le contrat de franchise sera examiné afin d’évaluer le besoin d’accompagnement, le contrôle qu’il a de son entreprise et la valeur ajoutée de l’association par rapport au franchiseur. Réseau Entreprendre possède aussi des financements sous forme de prêts d’honneur. Il y a 83 implantations en France. En 2015, les associations Réseau Entreprendre ont accueilli 978 nouveaux lauréats. Et 21 millions d’euros ont été prêtés.
www.reseau-entreprendre.org

 

Adie

L’Adie a pour objectif d’aider les personnes exclues du marché du travail et qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique à créer leur entreprise grâce au microcrédit. L’association propose également un accompagnement aux porteurs de projet afin de les soutenir avant et après leur lancement. En 2014, elle revendique avoir financé plus de 160 000 microcrédits pour un taux de pérennité après deux ans de 70 %. L’organisme octroie les prêts en fonction de trois principaux critères, à la fois humains et économiques : votre motivation et expérience, la viabilité du projet (implantation, chiffre d’affaires, prévisionnel…)  et votre capacité de remboursement (la somme que vous pouvez rembourser mensuellement en fonction de votre budget actuel et des perpectives de revenus dégagés via votre micro-entreprise). Le plan de financement accordé peut aller jusqu’à 10 000 euros via un microcrédit complété selon les régions par un prêt d’honneur, une aide de l’État ou de la région. L’Adie propose également une formule de microfranchise solidaire disponible sous certaines conditions. L’association peut vous aider à la financer (investissement initial limité à 10 000 euros) et vous accompagner.
www.adie.org

 

France Active

France Active propose plusieurs solutions de financement à travers deux types d’intervention financière. Il y a les garanties d’emprunts bancaires. Elles permettent de faciliter et sécuriser l’accès au crédit bancaire, limiter le recours aux cautions personnelles ou encore créer les conditions d’un partenariat durable avec un banquier. Vous pouvez aussi solliciter des prêts solidaires. Pour les moins de 26 ans sans emploi, l’association a créé Cap’Jeunes. Cette aide permet de bénéficier d’un accompagnement renforcé et d’une prime de démarrage de 2 000 euros.
www.franceactive.org

 

BGE

BGE accompagne les entrepreneurs depuis l’émergence de l’idée jusqu’au développement de l’entreprise à trois ans. L’association est présente sur l’ensemble du territoire métropolitain et en outre-mer via près de 500 implantations. Elle revendique l’accompagnement à la création et à la reprise de près de 18 000 entreprises avec un taux de pérennité après trois ans de 74 %.
www.bge.asso.fr

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Bras Droit des Dirigeants Grenoble, le

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires