+ de 1 500 enseignes référencées !

Southern Fried Chicken

SOUTHERN FRIED CHICKEN

Southern Fried Chicken one of the world’s premier quick service restaurant franchise
opportunity for the 21st Century - a complete turnkey quick service restaurant
concept tailored to suit qualified investors and investment groups seeking
entry into the exciting quick service restaurant market.
With one of the fastest growing sectors all over the world, today’s quick service
restaurants are judged not only on food, but also brand image, quality and service.
With high standards, this is where Southern Fried Chicken is taking the industry lead
today.
The ‘lip licking’ flavour of every single piece of Southern Fried Chicken comes
courtesy of extensive refinement of both the products and processes. Succulent
pieces of fresh chicken are marinated to give flavour right through to the bone. They
are then coated in breading made from the finest ingredients mixed with a unique
blend of herbs, spices, and our exclusive Lemon Pepper. They are then pressure fried
to perfection. Pressure frying ensures as little oil as possible is absorbed into
the product giving a delicious grease free product.


HISTORIQUE

Voici l’histoire d’Arthur Withers, l’homme derrière le concept et la réussite de la chaîne Southern Fried Chicken.

Né en 1935 à Londres dans l’East End, Arthur était le plus jeune d’une fraternité de trois frères et deux sœurs. L’espace étant restreint avec une chambre unique, Arthur passa la première partie de sa vie à dormir dans un carton placé en bout du lit de ses parents.

La Seconde Guerre Mondiale éclata alors qu’Arthur n’était âgé que de quatre ans. Le logement des Withers était situé à moins d’un kilomètre de l’Arsenal de Woolwich où les armes étaient fabriquées. Cet endroit étant souvent la cible des bombardements allemands, le quotidien d’Arthur devint rapidement alterné entre ses journées à jouer dans les rues bombardées et ses nuits passées à se blottir dans un abri anti-aérien, espérant désespérément survivre. Un terme fut mis à cette routine lorsqu’un tir direct détruisit le domicile, ne laissant aux Withers, à présent à la rue, que des piles de briques. Séparé de sa famille mais aussi de ses amis, Arthur fut évacué à Norfolk afin d’y passer quelques années dans un élevage de poulets, où il apprit à prendre soin des animaux qui, ironiquement, le mèneraient au succès qu’il connait aujourd’hui.

Suite à son retour à Londres à la fin de la guerre, ainsi que de nombreuses recherches d’emplois, Arthur décida de ne pas rejoindre l’armée comme la plupart de ses amis l’avaient fait. Fort d’esprit et volontaire, il tourna aussi le dos à sa première expérience dans le monde de la ferme pour devenir apprenti pour L’agence Reuters à Fleet Street. Par la suite, il passa du temps dans le laboratoire d’encre d’une imprimerie avant que son emploi en tant que contremaitre dans une usine de bubble-gum ne prenne fin. Finalement il décida de lui aussi rejoindre l’armée.

Après trois heureuses années à servir les forces de l’armée, Arthur commença à travailler en vendant des tampons à récurer, soit ses premiers pas vers le monde de la restauration. Toujours à la recherche de nouvelles opportunités, c’est pendant cette période qu’Arthur mis au point le concept du menu à emporter « Bake & Cake ». Ce système consistait à vendre des petits en-cas (tourtes, pommes de terre garnies), un complément d’une activité déjà existante et qui n’était pas forcément liée à l’alimentation comme des stations essence ou des marchands de journaux. Ce concept s’étendit rapidement dans toute l’Europe, la Scandinavie et même la très éloignée Australie donc la direction fut remise aux mains de Wimpy International.

C’est à cette période qu’Arthur déménagea à Reading avec sa femme et ses trois enfants pour aller travailler dans le service ventes d’une entreprise américaine : Barbeque King. En travaillant là-bas, il accrut ses connaissances sur les équipements de la restauration commerciale, et en même temps, aida sa femme à monter sa propre affaire dans la vente équipements à domicile provenant d’un petit magasin. Durant ce lapse de temps, Arthur fit de nombreux voyages aux Etats-Unis afin d’en apprendre plus sur les Fast-food et leurs aménagements dédiés à la commercialisation. Cependant un voyage en particulier allait le marquer à vie.

Durant un voyage à Greenville, en Caroline, Arthur était entrain de prendre son repas du dimanche à son hôtel où il fut servi du poulet frit, un plat qu’il n’avait jamais expérimenté avant et il en tomba amoureux à la première bouchée. Il arriva finalement à avoir la recette, et partit continuer son voyage à travers le sud des États-Unis. Deux jours plus tard il était à Montgomery, en Alabama quand il fut emmené pour une croisière fluviale. L’image d’un bateau à vapeur du Mississippi combiné à la saveur du poulet frit commença à faire germer une idée dans la tête d’Arthur, une de celles qui devaient bientôt se réaliser et qui est ainsi connue de nos jours comme l’insigne mondialement reconnu de Southern Fried Chicken.

En allant travailler avec sa femme, il utilisa une partie de leur petit magasin pour exposer quelques barbecues domestiques, un produit qui commençait à peine à faire son apparition au Royaume Uni.

Il utilisa cette opportunité pour donner à son fils sa première leçon de commerce, en le positionnant en dehors du magasin avec un barbecue afin qu’il vende des hamburgers et des hot-dogs tout en apprenant la valeur de l’argent et du travail impliqué pour fonder une affaire. Cela était aussi un bon moyen de promouvoir les barbecues et rapidement le magasin vendit plus de 3 tonnes de charbon par semaine. En raison de ce succès la compagnie déménagea dans un entrepôt avec cette fois, un large magasin et commença à importer et distribuer des équipements de Fast Food Américain.

Durant cette période le commerce du ‘fish & chip’ commença à subir une baisse de marché en raison de la croissance d’établissements comme McDonalds ou encore KFC, faisant ainsi perdre pied à la vente traditionnelle à emporter. Les commerces de vente à emporter voulant rivaliser avec les leaders sur le marché, Arthur, avec l’aide de son fils Andrew, a fait passer sa marque Southern Fried Chicken d’une simple idée à un travail en progression. Après de nombreuses nuits de travail dans le garage familial, à être contraint de se dévêtir avant de rentrer dans la maison en raison de toute la farine provenant des expériences alimentaires, la recette et la procédure pour Southern Fried Chicken que nous utilisons encore aujourd’hui furent finalisées, et le gout et l’image qu’Arthur avait vu toutes ces années auparavant dans la profondeur du sud des États-Unis était né en prenant la forme d’une marque.

Il y avait cependant une alternative, qui consistait à pousser la marque jusqu’au succès, succès qui prit vie après l’ajout des hamburgers au menu. Cela signifiait qu’au lieu d’avoir des clients hésitant entre le restaurant de poulet ou le burger bar, ils pouvaient se rendre directement dans un seul restaurant et choisir un plat ou un autre! Le succès de ce concept se propagea plus vite que ce qu’ils ne pensaient et évolua rapidement en une franchise entièrement fonctionnelle. Mais ce n’était pas sans problème, l’équipement Américain devenait extrêmement cher à importer, alors pour surpasser ce problème Arthur joignit la corde industrielle à l’arc de l’entreprise, et la marque Vizu naquît. Cette marque Britannique, beaucoup moins chère, était une alternative aux produits Américains et se vendit très bien à travers l’Europe en large quantité si bien qu’on augmenta les stocks de produits afin de pouvoir fournir différents groupes comme les aires de restaurations et les cinémas.

En 1983, Southern Fried Chicken déménagea dans leurs locaux actuels, complété avec son propre département industriel.Grace à un travail acharné tant par les employés que les franchisés, la marque Southern Fried Chicken atteint à présent plus de 700 restaurants à succès, à travers plus de 70 pays dans le monde. Quant à la gamme Vizu comportant 100 produits, la recherche et le département du développement en rajoutent toujours plus régulièrement. Tandis qu’Arthur était dépassé par la croissance de Southern Fried Chicken, son fils, Andrew avait grandissait lui aussi. Il vient juste de reprendre le flambeau, avec l’intention de naviguer toujours plus loin vers un horizon en pleine expansion.

Ainsi, si vous avez la même détermination qu’Arthur et la même soif de succès alors n’hésitez pas une seconde pour nous contactez.

  • Année de création de la société : 1973
  • Date de lancement du réseau : 1983
  • Nombre d'implantations et / ou de franchisés : 700
  • Droits d'entrée : 16000
  • Apport personnel : 70000
  • Redevance fonctionnement : 600
  • Redevance publicitaire : 4%
  • Royalties : 650 €/month
  • Investissement global : 130 K€
  • CA réalisable après 2 ans :
  • Durée de contrat : 5 years
  • Surface moyenne : 120-200 sqm
  • Type de contrat : Franchise agreement
  • Aide au financement : Local

Profil requis

There are a number of areas to examine when considering a franchisee. The financial security of a franchisee is an important consideration, along with how well they have done so far, its reputation, why the company want to go into franchising, whether they will listen and take on board training given or will they want to operate the business their own way and not listen your advise.

In the end, the franchisee and franchisor must collaborate well as this is the same as a marriage of two partners in business and should benefit both parties, so clear communication is important from the start.
We are looking for a partner that will have the ability to expand the brand throughout his own territory as it would not be viable to have many individual franchisees in the same territory competing with each other, the benefit to the development partner is that the economy of scale will become a major advantage to him when marketing numerous stores is cheaper than one. This gives a major competitive edge over other competing restaurants in the market place.

Compétences recherchées

  • Gestion 2/5
  • Management 2/5
  • Commercial 4/5
  • Commerçant 3/5
  • 1/5 : Pas nécessaire
  • 2/5 : Faible
  • 3/5 : Moyen
  • 4/5 : Bon
  • 5/5 : Très bon

21 days at 450€ per day

Publicité