Points de vue d'experts Animation_de_réseaux_Conseils_Expert_Officiel_de_la_Franchise

Animation de réseaux : L’abus de distanciel nuit à la franchise 

, par La Rédaction

Nous sortons de deux années où, pour les réseaux de franchise, les événements physiques n’ont pu avoir lieu. Les conventions annuelles ont été digitalisées, l’animation physique a été réduite à son minimum, les réunions régionales et autres instances de dialogue converties en réunions Teams ou Zoom. Une tribune de Sylvain Bartolomeu, dirigeant associé de Franchise Management.

Ces années nous ont permis d’en apprendre plus sur les intérêts des outils distanciels, mais aussi sur leurs limites. Elles nous ont aussi, au final, permis de comprendre combien il est difficile de développer un collectif fort et soudé sans temps de rencontre physique.
À ce titre, une récente étude américaine parue dans la revue Nature, réalisée par des professeurs en marketing des universités de Stanford et Columbia et étalée sur quatre ans, a mis en évidence combien les réunions en visio seraient néfastes pour notre capacité à inventer de nouvelles idées.
L’absence d’échanges cognitifs directs et la difficulté à rester concentrés sont notamment mis en cause.
Le tout distanciel, vécu parfois comme un confort, comme un gain de temps, comme un gain écologique, montre ses limites lorsqu’il est utilisé à l’excès.

À LIRE AUSSI : Implantation : ouvrir en franchise, sans local !

Les limites de l’exercice

Nous pouvons aujourd’hui confirmer cela en observant le fonctionnement des réseaux de franchise durant ces deux dernières années. Les réunions en visio ont certes permis un gain de productivité lorsqu’elles ont remplacé des réunions techniques, mais leur excès commence à nuire au sentiment d’appartenance et à la culture réseau. La difficulté à comprendre les messages, verbaux et non verbaux, l’absence de temps conviviaux ou “off” avant et après l’ordre du jour, l’impossibilité d’interagir en “one to one”, la linéarité des échanges, ont un impact sur l’intelligence collective du réseau.

En sortie de crise sanitaire, les réseaux ont globalement dressé le même constat :

Le virtuel est utile, source d’efficacité, mais il montre ses limites en ne permettant pas l’émulation collective et individuelle qui constitue la force d’un réseau de franchise.

Quand l’informel n’est plus, le vivre ensemble perd de sa raison.

À LIRE AUSSI : Régime fiscal : le nouveau statut de l’entrepreneur individuel

Un retour en présentiel salvateur

En 2022, les conventions nationales de franchisés font leur retour, et l’on voit les membres des réseaux se remémorer pourquoi ils vivent ensemble… Les franchisés, issus d’horizons différents, exerçant sous la même bannière mais sur des territoires variés, se rencontrent, échangent, confrontent… Ils sont simplement heureux de se retrouver. L’intelligence collective, pierre angulaire des réseaux de franchise, nait et vit durablement de l’échange et de la confrontation physique.

À LIRE AUSSI : Approvisionnements : comment les stocks sont-ils gérés ?

Retrouvez encore plus de conseils d’expert dans nos numéros de L’Officiel de la Franchise, disponibles en vente dans notre boutique juste ici !

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème