Points de vue d'experts Format WEB  (14)

Candidats à la franchise : comment optimiser sa recherche via LinkedIn

, par La Rédaction

Avec 22 millions d’utilisateurs en France, dont plus de 10 millions d’actifs mensuels, 3,5 millions de visiteurs uniques chaque jour et 840 000 entreprises françaises présentes sur la plate-forme, le réseau LinkedIn s’impose comme incontournable auprès des professionnels du B2B. Faisant désormais partie du quotidien de nombreuses entreprises, c’est un outil moderne et efficace pour recruter des candidats à la franchise lorsqu’il est correctement utilisé. Par Agnès Heudron, directrice associée d’Infinités.

Au préalable, créer sa page entreprise sur laquelle devront être clairement expliqués son activité, ses valeurs, les investissements nécessaires pour rejoindre la franchise. Ensuite adopter un compte Premium, indispensable lorsqu’on a un objectif de prospection, de suivi client ou de recrutement. Si l’on souhaite simplement gérer son image ou rester en contact avec des clients, la version gratuite peut s’avérer suffisante.

À LIRE AUSSI : E-commerce : quelle stratégie de l’enseigne ?

Quelle option de compte Premium choisir ?

Lorsque la décision est prise de passer à un abonnement Premium, place à la réflexion sur l’option à adopter. Les fonctionnalités Premium optimisent de manière générale la recherche de prospects : une meilleure visibilité, des recherches plus ciblées et illimitées, une possibilité de sauvegarder les recherches, la possibilité d’envoyer des messages privés (InMail) à des non- abonnés. De plus, un tableau de bord permet de gérer d’un même endroit les campagnes, les candidatures ainsi que les contacts initiés.

4 types de comptes existent, à des tarifs différents selon 4 objectifs précis : recherche d’emploi (Job seeker), développement des affaires (business Plus), vente/prospection (sales Navigator) et recrutement (Recruiter Lite).

Pour les réseaux de franchise souhaitant se développer, le compte Premium Recruiter Lite est le plus adapté car il donne accès aux outils indispensables : 30 InMails mensuels, 10 filtres de recherche optimisés pour le recrutement et à une consultation illimitée des profils jusqu’aux relations de 3e niveau (aucune relation en commun). Enfin à un tableau de bord pour le suivi des candidatures, mais aussi à une liste complète des membres qui ont consulté la page les 90 derniers jours. Le compte Business Plus est surtout utilisé pour rendre son profil personnel plus visible.

À LIRE AUSSI : Le Social Selling, une pratique à intégrer dans sa stratégie marketing

Et le Social Selling, dans tout ça ?

Si LinkedIn est le réseau social le plus incitatif à “l’achat”, devant Facebook et largement devant Instagram et Twitter, créer un profil complet ne suffit pas. C’est ici qu’intervient le Social Selling. Les posts doivent être publiés régulièrement et employer les bons mots-clés, indispensables pour une visibilité optimale. Selon les professionnels du Marketing, les posts sponsorisés seraient les publicités qui fonctionnent le mieux sur LinkedIn. Non seulement leur impact est important mais le coût du lead serait de 28 % moins cher que sur Google Adwords. Parallèlement aux posts, Il faut également interagir avec les communautés en commentant ou en “likant” des publications en lien avec le domaine d’expertise de la franchise, ses valeurs ou encore ses ambitions.

De plus, pour attirer l’attention au maximum, ne pas hésiter à varier les contenus des publications : études, articles, chiffres-clés, interviews/citations du DG, photos impactantes, infographies, etc. Ces actions montrant votre expertise et votre dynamisme donneront envie à des candidats de vous rejoindre.

Pour résumer, une présence active sur LinkedIn doit impérativement s’inscrire dans une stratégie globale de développement au même titre que les autres outils de communication classiques nécessaires au recrutement comme par exemple les relations presse, les salons professionnels, ou encore la publicité. Car si LinkedIn facilite la mise en relation des franchises avec des candidats potentiels, il permet aussi de renforcer l’image de marque, diffuser les bons messages, relationner au quotidien avec le monde professionnel et s’enrichir de l’expérience des autres.

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires