Points de vue d'experts cout-franchise

Franchisé, profitez de l’été pour mettre vos affaires en ordre

, par Eve Mennesson

 Les mois de juillet et août sont bien souvent synonymes de baisse d’activité pour les franchisés. Pourquoi ne pas en profiter pour remettre à plat son administratif ou réaliser quelques travaux ? Surtout, le calme de la période estivale est propice à une réflexion stratégique.

 
L’été est bel et bien là ! Pour de nombreux franchisés, ceux qui ne se situent pas dans les zones touristiques, cette période rime avec un fort ralentissement de l’activité commerciale : les clients sont en effet partis sur leurs lieux de villégiature. Une période calme, donc, mais qui peut être l’occasion de réaliser tout ce qui est mis de côté le reste de l’année : travaux, réflexion stratégique, benchmark, etc. La liste est longue ! Les franchisés ont donc largement de quoi occuper le calme de la période estivale.

 

Travaux et administratif

Tout en haut de la liste des tâches à réaliser durant l’été : les travaux. Lorsque les clients sont en vacances, il n’est en effet pas gênant de fermer boutique quelques jours voire deux semaines pour réaliser de menus travaux. Raccords de peinture, changement de meubles, réorganisation du point de vente, optimisation du merchandising… De quoi proposer un magasin relooké à la rentrée ! Christophe Bellet, fondateur du cabinet Gagner en Franchise, met cependant en garde contre la pénurie d’entrepreneurs en août, ces derniers profitant du calme de l’été pour partir en vacances. “Il s’agit donc d’anticiper ces travaux pour réserver à l’avance les quelques artisans qui travaillent pendant l’été”, conseille-t-il.

Au-delà des problématiques d’infrastructures, l’été peut être le bon moment pour remettre à neuf… son administratif. Le reste de l’année est, pour un franchisé, tellement rempli, que la partie administrative est souvent laissée de côté. “On peut profiter de l’été pour classer, reprendre son contrôle de gestion”, approuve Laurent Delafontaine, dirigeant et co-fondateur du cabinet Axe Réseaux. “L’été est aussi une période idéale pour réaliser un inventaire”, poursuit Christophe Bellet. Bien sûr, il ne faut pas non plus laisser la paperasse s’accumuler toute l’année pour ne s’en occuper qu’en août !

 

Se recentrer sur ses salariés

Lors du calme de la période estivale, ne pas hésiter également à se recentrer sur ses salariés. Enfin, ceux qui ne sont pas partis en vacances : il faut en effet avant tout profiter de la baisse d’activité pour accorder des congés à ses équipes. “Mettre le personnel en vacances permet qu’il revienne frais et disponible pour la rentrée”, pense Christophe Bellet. Il peut en revanche être intéressant de passer plus de temps avec ceux qui restent. “C’est un moment propice au management, avance Laurent Delafontaine. Les périodes calmes permettent de davantage partager avec ses équipes, de plus les écouter”.

L’été peut également être l’occasion de leur proposer des formations. Même si, là encore, les formateurs du franchiseur et même les organismes de formation ont pour la plupart baissé le rideau le temps des vacances. “Il est possible de les former en interne”, tranche Christophe Bellet. Ce dernier invite également le franchisé à se former lui-même : “Quelques organismes de formation ont compris que les dirigeants étaient plus disponibles en août et proposent des sessions de formation à ce moment-là”, note-t-il.

Par contre, ne comptez pas sur la période estivale pour les recrutements. Comme le fait remarquer Christophe Bellet, “les candidats sont en mode vacances”. Surtout, cela ne sert à rien de lancer en juillet ou en août des recrutements pour novembre ou décembre. S’il y a des besoins pour septembre, la période estivale peut servir à recruter, sinon cela ne sert à rien.

 

Prendre de la hauteur

Surtout, le calme de l’été est propice à une réflexion plus approfondie de sa stratégie. “N’étant plus dans l’urgence, le franchisé a davantage de temps pour se poser et élaborer une stratégie”, abonde Christophe Bellet. Selon lui, c’est le moment de prendre de la hauteur pour examiner comment être plus performant demain : stratégie de croissance, ouverture de nouveaux points de vente, prospection de nouveaux clients, actions de communication, etc. Le franchisé peut également mettre en place de nouveaux processus et les tester tranquillement avec ses équipes auprès des quelques clients qui ne sont pas partis en vacances.

“C’est un moment propice à la créativité”, juge Laurent Delafontaine. Pour nourrir cette réflexion stratégique, il invite à réaliser des benchmarks, à aller voir ses concurrents. “C’est quelque chose de primordial mais le franchisé n’a jamais le temps le reste de l’année”, pointe-t-il. Il propose également d’organiser des rencontres avec les fournisseurs, ceux déjà référencés et ceux envisagés. Mais aussi de mener des actions de prospection, surtout dans le BtoB ou auprès de prescripteurs. “Tout le monde n’est pas parti en vacances et ceux qui restent ont davantage de temps”, observe-t-il.

L’été peut donc être bien rempli. À condition de s’organiser ! “Il s’agit de gérer le plannings des équipes, souvent moins nombreuses qui plus est, de manière à se dégager du temps pour travailler sereinement sur les différents points évoqués”, prévient Laurent Delafontaine. Surtout si des projets d’envergure sont à mener ou si ces derniers font intervenir de tierces personnes. Il faut en effet réserver des artisans à l’avance pour des travaux mais aussi prendre des rendez-vous en amont avec ses prospects et fournisseurs. Si le franchisé ne s’est pas organisé, il sera moins efficace. “Il pourra quand même réaliser les petites tâches qui se présentent. Et il peut y en avoir beaucoup !”, nuance Laurent Delafontaine. Enfin, ce dernier conseille aux franchisés de tout simplement profiter de l’été pour… partir en vacances !

 

 

 

 

 

Avatar

Eve Mennesson


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires