Points de vue d'experts Le secteur alimentaire affiche une hausse de 2,3 % de son activité.

Le secteur alimentaire affiche une hausse de 2,3 % de son activité.

Le commerce résiste grâce à l’e-commerce

, par La Rédaction

Le commerce évolue avec le digital. Pour réussir cette transition, les commerçants doivent s’adapter, et mettre les atouts de l’e-commerce au service de leur boutique. Car retail physique et digital ne sont pas antinomiques, mais complémentaires. Par David Brami, co-fondateur de Point de Vente

 

L’évolution numérique du commerce force les professionnels à faire preuve d’adaptabilité et d’innovation. Toutefois, et malgré l’essor de l’e-commerce, le retail physique n’a pour autant pas dit son dernier mot !

Certes, l’e-commerce a enregistré une croissance de 13,4 % en 2018, avec une augmentation de la création de sites marchands de 12,6 % sur un an (on compte 200 000 sites marchands actifs en France), et quelques 90 milliards d’euros dépensés par les Français sur Internet (chiffres de la Fevad, Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Mais force est de constater que l’e-commerce représente seulement 9 % des ventes au détail, et plus de sept Français sur dix préfèrent toujours acheter en magasin plutôt que sur Internet.

Selon un Baromètre Mappy/BVA, 90 % des consommateurs mettent en avant les avantages du commerce physique, à savoir le contact humain, l’écoute, la disponibilité, l’expertise, et pour 85 % d’entre eux le fait de pouvoir essayer ou tout simplement toucher le produit en prenant son temps est également un atout. Le commerce traditionnel ne doit pas se reposer sur ses lauriers pour autant, car l’e-commerce est en nette progression et les clients apprécient ses avantages : disponibilité permanente, accès mobile, prix compétitifs… le commerce physique doit donc prendre exemple sur l’e-commerce et tirer profit des outils digitaux pour assurer son évolution.

 

Digitalisation

 

Marier offline et online pour développer et pérenniser son commerce physique

Il existe une corrélation certaine entre le retail physique et l’e-commerce. Le Web-to-store compte désormais parmi les habitudes des consommateurs, qui effectuent au préalable des recherches sur Internet avant de se rendre en magasin pour conclure leur achat. Selon Experian, 95 % des Français procèdent de la sorte. Le parcours client a ainsi nettement évolué, et il mêle désormais aspect digital et physique. Cet enchevêtrement fait qu’on parle aujourd’hui de “phygital” : cette stratégie marketing, qui allie le meilleur de l’offline et de l’online, intègre des données digitales pour développer le chiffre d’affaires d’un point de vente physique.

L’e-commerce, et de manière plus large les nouveaux outils digitaux, ne doivent pas être perçus comme un frein pour le commerce physique, mais bien comme un allié, contribuant à offrir une meilleure expérience client. Les commerçants doivent pour cela utiliser tablettes, écrans tactiles, bornes connectées, paiement mobile, etc., afin de renforcer et pérenniser leur boutique. Grâce à l’e-commerce, les boutiques amorcent une nouvelle transition dans leurs parcours.

 

 

 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires