Points de vue d'experts gilles_menguy

Tribune : La Malaisie, l’ultime frontière de la franchise

, par La Rédaction

Du 20 au 22 septembre derniers, se tenait le salon de la franchise de Kuala Lumpur. Soucieuce de s’ouvrir au commerce en réseau dans le début des années 1990, la Malaisie cherche à devenir un vrai pays de la franchise, selon Gilles Menguy, avocat.

Comme l’a récemment déclaré John O’Brien, le président de l’Asian Pacific Franchise Confederation, l’industrie de la franchise en Malaisie est “exciting”. Ce marché a progressé de 12 à 15 % par an depuis 2008 grâce aux efforts du gouvernement qui a insisté sur la nécessité de s’orienter vers la franchise. Cette industrie représente près de 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires soit 2,5 % du PIB national.
670 marques de franchise sont présentes en Malaisie, dont 70 % sont locales. Les principaux secteurs sont la restauration, la vente au détail, l’éducation, ainsi que les soins esthétiques.

Le succès du salon de la franchise du 20 septembre 2013 à Kuala Lumpur
Le salon de la Franchise international Malaisienne, qui eu lieu le 20 Septembre 2013 avec la participation de 110 franchises locales et étrangères, fut un succès et le plus grand événement de l’année en Asie du Sud-est avec la tenue de multiples conférences, preuve de l’importance du marché de la Franchise en Malaisie.

La loi Malaisienne de la franchise
En Malaisie, le franchisage a été intensément encouragé et soutenu par le gouvernement depuis le début des années 1990. Les résultats obtenus en vingt ans nous montrent que la Malaisie est l’un des marchés de la franchise qui s’est le plus rapidement développé en Asie à ce jour.
En 1988, le “Malaysian Franchise Act” est adopté (il fut modifié en 2012) et s’applique pour la vente et l’exploitation de toute franchise. Il a été introduit afin de faciliter mais aussi surveiller l’évolution du secteur de la franchise. Dans ce but, les franchiseurs, les masters-franchisés et les franchisés des franchises étrangères doivent s’enregistrer auprès du “Registrar” de la franchise avant de pouvoir mettre leurs produits à la vente ou acheter des franchises en Malaisie, respecter plusieurs règles impératives notamment un délai de rétractation de 7 jours ouvert au profit du franchisé et pour le franchiseur de communiquer un document d’information précontractuelle 10 jours avant la signature des contrats.
D’autres exigences sont à respecter, dont une est particulièrement impopulaire auprès des franchiseurs et master-franchisés locaux. Ces derniers doivent justifier de trois années d’activités avant de pouvoir conclure des contrats de franchise. Cependant dans la pratique, les franchiseurs internationaux peuvent obtenir l’approbation du “Registrar” s’ils sont déjà franchiseurs avant de s’installer sur le marché malaisien et s’ils existent déjà sur leurs marchés nationaux.
D’un point de vue juridictionnel, il paraît bon de rappeler que la Malaisie est signataire d’un traité de reconnaissance et d’exécution des jugements dont est aussi membre Singapour. Le franchiseur étranger qui veut conclure un contrat de master franchise en Malaisie peut donc insérer une clause donnant attribution aux juridictions de ce pays. L’importance de cette “délocalisation” est évidente en raison de la tradition juridique plus solide de ces juridictions et cela même si les lois commerciales malaisiennes sont issues du modèle britannique. Du fait de ce traité la décision obtenue sera tout à fait applicable en Malaisie

Le but du gouvernement malaisien : devenir le centre régional de la franchise en 2016
Le Plan national de développement de la franchise a défini une orientation stratégique afin de faire de ce pays le centre de la franchise dans la région d’Asie du Sud-Est. Ce programme de cinq ans, s’étendant sur la période 2012 – 2016, vise à mettre en place un programme de développement économique national et la création d’une “high income society”. Ce programme se décline en trois étapes : la première est de renforcer les acteurs de la franchise et de développer leur réseau ; la deuxième est de créer une robuste et dynamique industrie nationale de la franchise et la dernière est de faire de la Malaisie le centre de la franchise en Asie du Sud-est.

La création de plusieurs programmes pour améliorer la franchise
Le gouvernement malaisien croit fortement au potentiel du système de franchise locale et dans le même temps reconnaît le besoin de puissants moyens financiers afin de permettre au système de croître et de se développer au maximum.
Le gouvernement a ainsi pris cinq initiatives pour aider les entreprises locales :
1) Le Franchise Financing Scheme permet aux entrepreneurs, futurs franchiseurs, d’obtenir des financements par l’intermédiaire d’institutions financières spécifiques. Le total des fonds disponibles est de 17 millions d’euros.
2) Le Franchise Development Aid Fund a pour but de fournir une aide aux entrepreneurs individuels ou aux sociétés locales en favorisant l’exportation des produits locaux. Si l’entrepreneur est agréé, ses investissements peuvent être remboursés par ce fond à hauteur de 90 % de ceux-ci (dans la limite de 23 000 euros).
3) Le gouvernement a aussi créé deux programmes de développement des franchisés : le Graduate Franchise Program et le  Women Franchise Program qui sont réservés pour le premier aux individus disposant au moins d’un diplôme et pour le second aux femmes.
4) De plus, le ministère du Commerce assure aux franchisés locaux un concours d’un montant maximum de 11 550 euros pour aider à financer ces derniers lors de l’ouverture de leur commerce.
En conclusion, grâce aux efforts du gouvernement malaisiens et au flair des entrepreneurs du pays, la Malaisie est en train de construire un pays de la franchise plein de promesses.

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires