Bonnes pratiques Format WEB  (39)

Yannick Pastureau, franchisé Carrément Fleurs : “Il ne sert à rien de vouloir réinventer le concept”

, par Nicolas Monier

Franchisé depuis 2013 sous la marque Carrément Fleurs, Yannick Pastureau n’était en rien prédestiné à cette activité. Ancien boucher de formation, il a saisi toutes les opportunités pour pouvoir monter en puissance.

Ancien boucher de métier, Yannick Pastureau a embrassé le monde des fleurs en 2006, bien décidé à rejoindre, avec 60 000 euros d’apport financier, l’enseigne Le Jardin des fleurs à Cahors (Lot) avant de quitter définitivement l’enseigne pour passer sous pavillon Carrément Fleurs en 2013. “Nous avons eu l’opportunité de passer notre première boutique sous notre nouvelle marque, d’en ouvrir une autre également à Cahors dans la foulée et d’effectuer le rachat d’un magasin à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne)”, explique Yannick Pastureau. Et le gérant de poursuivre : “Je crois qu’il est impératif de choisir sa zone géographique en fonction du potentiel chiffre d’affaires réalisable et non en raison de ses envies strictement personnelles. Il faut donc prendre le temps de trouver un très bon emplacement sans se précipiter.”

À LIRE AUSSI : ReStart : découvrez le quotidien des franchisés après le déconfinement

Rester humble

La tête sur les épaules, le multi-franchisé sait qu’il ne sert à rien de réinventer la roue. Bien au contraire ! Il est nécessaire de rester humble devant un modèle éprouvé. “Le concept d’une franchise est comparable à une recette de cuisine. Si vous la respectez, il n’y a aucune raison de ne pas réussir. Une fois installé, il ne faut ensuite pas perdre les fondamentaux de l’enseigne. Il est impératif d’écouter les conseils de la tête de réseau tout en respectant le plan de communication”, analyse Yannick Pastureau. Puis tout a été affaire d’opportunités. Et de rencontres comme celle qui ont marqué la vie professionnelle de Yannick Pastureau : le couple Bruno et Chantal Pain, fondateurs de l’enseigne Carrément Fleurs (Bruno Pain est décédé en mai 2017).

 

À LIRE AUSSI : Découvrez l’ensemble des enseignes se développant sur le marché des fleuristes en vous rendant sur L’Annuaire de l’Officiel de la Franchise.

Montée en puissance

Puis Yannick Pastureau a décidé de monter en puissance. Il analyse avec du recul ce qui a été nécessaire pour passer ce cap. Il est impératif, selon lui, de maîtriser tous les aspects de sa première boutique : chiffre d’affaires, rentabilité et équipe. “Au bout de quelques années, j’ai commencé à tourner un peu en rond d’autant que le premier magasin était arrivé à maturité en matière de chiffre d’affaires. Je me sentais vraiment prêt pour lancer une nouvelle boutique. Même si, avec du recul, je ne suis pas sûr qu’un an à peine après l’ouverture de la première enseigne Carrément Fleurs, nous étions tout à fait capables de gérer une boutique supplémentaire. Mais ce sont aussi les opportunités qui font les projets !”, explique le gérant.

Avatar

Nicolas Monier


Plus d'informations sur ce réseau :

CARREMENT FLEUR

CARREMENT FLEURS

Le bouquet Carrément Vous !Un concept carrément unique de libre-service de fleurs et de savoir-faire artisanal.  

  • Apport :
    60000
  • Implantation :
    36

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème