Bonnes pratiques salaries

Comment communiquer avec les salariés en cas de rachat de l’enseigne ?

, par Innocentia Agbe

En cas de rachat du réseau, vous vous poserez certainement des questions. Mais si vous avez des salariés, vous devrez aussi être en mesure de les rassurer afin que cette nouvelle ne perturbe pas votre activité au quotidien. En sachant employer le bon ton et délivrer les informations en temps voulu, le défi devrait être relevé.

Le rachat d’une enseigne dans le milieu du commerce organisé n’arrive pas tous les jours, néanmoins cela peut se produire, comme pour toute entreprise. Récemment, on peut citer le cas de Burger King dont l’acquisition de Quick a été approuvée. “Il y a une certaine stabilité dans la franchise mais il arrive que les choses bougent. Il y a des opérations qui se font”, rappelle Christophe Bellet, dirigeant du cabinet Gagner en franchise et membre du Collège des experts de la Fédération française de la franchise. Cela concerne aussi bien des grandes structures comme citées plus haut que des petites. Il faut donc s’y préparer, car cela peut avoir des répercussions sur la motivation des salariés.

 

Faire preuve

“Normalement, si le franchiseur a bien fait son métier, il aura envoyé une note pour expliquer cette cession. Le franchisé pourra alors s’appuyer dessus”, explique Christophe Bellet. Car en fonction de ce qu’engendrera ce rachat, votre équipe sera plus ou moins inquiète. S’il s’agit d’une absorption de la marque, il faudra particulièrement être en mesure de la rassurer. Quel est le risque ? Que vos salariés prennent peur et commencent déjà à chercher un autre emploi. Ainsi, évitez de communiquer votre stress. “Il faut rester sur le discours officiel en étant précis et factuel. Si le franchisé commence à dire qu’il ne sait pas à quelle sauce ils vont être mangés, cela est la pire des communications”. Il ne s’agit pas de mentir aux collaborateurs mais surtout d’éviter de spéculer sur ce que vous ne savez pas, en transmettant vos inquiétudes alors que tout se passera peut-être très bien. Essayez de ne vous attarder que sur les informations sûres. De plus, si vous pensez que le rachat peut avoir des impacts positifs, par exemple rejoindre une enseigne plus connue, avec davantage de moyens et d’outils pour les salariés, n’oubliez pas de leur en faire part. C’est important de leur rappeler ce qu’ils peuvent peut-être y gagner.

 

Bien gérer le timing

Une mauvaise communication peut vraiment avoir un impact sur votre point de vente selon Christophe Bellet. “Si les salariés stressent, ils risquent de perdre en performance.” Il met aussi en garde contre un mauvais timing. “Si le franchiseur vous a transmis l’information un peu à l’avance en vous prévenant que dans quelques jours il reviendra vers vous pour que vous puissiez la dévoiler, ce sera à ce moment qu’il faudra le faire.” En effet, au-delà du fait de respecter la demande de la tête de réseau, vous risquez encore plus de vous retrouver face à des questions auxquelles vous ne pourrez pas répondre si vous parlez trop tôt. De plus, une atmosphère de secret peu propice à une bonne ambiance de travail risque de s’installer, car vous serez bien obligé de leur dire de ne pas le répéter à leur tour.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires