Bonnes pratiques shutterstock_249788188

Comment manager une équipe de saisonniers

, par Marie Roques

Que vous soyez installé dans une station de ski ou dans un secteur, comme le jouet, où la saisonnalité tient un rôle important, vous allez devoir embaucher temporairement de nouveaux salariés. Attention à ne pas commettre d’erreurs de management face à cette population si particulière.

Vous avez peut-être déjà vous-même travaillé en tant que saisonnier, dans un restaurant par exemple. Pour autant, de l’autre côté du miroir, embaucher et chapeauter une équipe de travailleurs saisonniers n’a rien de facile. D’autant que la moindre erreur de casting ou décisionnelle peut avoir un impact important sur votre activité et même sur vos résultats annuels.
Avant toute chose, “il faut souligner que les saisonniers ne sont pas des salariés comme les autres, insiste Katia Skrzypczak, de l’agence Alcimia spécialisée dans le marketing RH et le Webmarketing. Il y a une forme de déracinement qu’il ne faut pas négliger. Certaines personnes quittent tout pour partir en saison, cela implique un changement de mode de vie qui en fait des personnes exposées et même fragilisées pour certaines.”

 

Déracinement

Face à cette situation, les saisonniers ont souvent un niveau d’attente important. Un élément qui n’est pas toujours pris en compte par le manager qui se doit d’être, plus que jamais, au rendez-vous. “Le fait de travailler loin de chez soi engendre des situations particulières dans lesquelles l’affect tient une place importante, analyse Katia Skrzypczak. Il ne faut pas oublier que les saisonniers sont en immersion totale, ils partagent non seulement le travail mais aussi le quotidien de leurs collègues. Le travail saisonnier déborde davantage sur la vie quotidienne qu’un emploi classique.”

En conséquence, selon la spécialiste, le manager doit pouvoir répondre à ces attentes et notamment : anticiper sur les questions liées aux conditions de vie, au logement et préparer des réponses. “Il ne faut pas uniquement se concentrer sur les ventes et le chiffre d’affaires”, résume Katia Skrzypczak. Elle précise qu’il faut créer un lien dès le départ et une dynamique d’équipe. Un élément fondamental pour des saisonniers. Cela peut notamment se matérialiser par un séminaire de rentrée, des réunions, la mise en place d’outils propres au management pour alimenter cet esprit d’équipe. Autant d’éléments qui permettront au manager de prendre la température, d’appréhender le niveau des collaborateurs, notamment en matière de compétences. “Car certains saisonniers reviennent d’une année sur l’autre et connaissent déjà bien l’activité”, précise Katia Skrzypczak.

Lorsque vous accueillez une équipe de saisonniers, il ne faut pas hésiter à vous appuyer sur une “personne ressource” qui va peut-être jouer ce rôle de manière informelle et naturelle, simplement car elle connaît les lieux et les process.

 

Tenir le rythme

De son côté, le manager ne doit pas perdre de vue son métier et ses objectifs tout en travaillant son leadership et sa posture de dirigeant. “Manager, ce n’est pas juste être soi-même, cela ne s’improvise pas”, appuie Katia Skrzypczak. Il peut être intéressant de se former avant la saison pour disposer des outils fondamentaux afin de travailler avec des saisonniers et ensuite mettre en place des séances de coaching si besoin. D’autant que travailler en saison est souvent synonyme de stress et de période de rush, il faut donc pouvoir tenir le rythme et faire face à toutes les situations pour pouvoir entraîner ses équipes avec soi.

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires