Bonnes pratiques Intégrer un membre de sa famille, c'est le former comme n'importe quel salarié.

Intégrer un membre de sa famille, c'est le former comme n'importe quel salarié.

Comment manager une personne de ma famille?

, par Camille Boulate

Quand vous êtes franchisé, il est possible que vous soyez amené à manager des personnes que vous connaissez, que ce soit un ami ou une personne de votre famille. Voici quelques conseils pour anticiper une situation qui peut s’avérer conflictuelle.

 

Manager n’a rien d’un long fleuve tranquille. Et encore moins quand votre équipe compte une personne proche de vous, notamment si elle est issue de votre famille. “Cela reste toujours compliqué quand il y a un lien familial, concède Caroline Morizot, dirigeante du cabinet de conseil CM Franchise. Pour que cela fonctionne il faut instaurer un certain nombre de règles dès le départ.” Avant toute chose, échangez avec la personne que vous souhaitez intégrer en déterminant ses envies et ses compétences. “Comme dans n’importe quel entretien, assure Caroline Morizot. Connaître l’individu professionnellement est essentiel.” N’hésitez pas à demander l’avis de proches qui vous connaissent tous les deux pour savoir si vos caractères sont compatibles par exemple. “S’entendre personnellement ne fait pas tout. Prenez le temps comme avec n’importe quel salarié de bien connaître l’individu”, conseille Caroline Morizot.

 

Être cohérent

Cela vous permettra notamment de justifier l’arrivée de cette nouvelle personne au sein de votre équipe, surtout si elle est hiérarchiquement au-dessus des autres salariés. “Il faut être cohérent et donc montrer à vos équipes que votre choix est expliqué par des compétences que vous recherchez”, précise Caroline Morizot. Par ailleurs, intégrer un proche nécessite de le faire passer par les mêmes process que vos autres employés, comme les formations propres à l’entreprise. “C’est une question de cohérence. On a tendance à être plus souple quand il s’agit d’un membre de notre famille, alors qu’il ne le faut pas, explique la dirigeante de CM Franchise. Il faut considérer ce salarié comme les autres.” Ne pas faire de favoritisme est donc très important. Autre conseil : présenter le nouveau salarié à l’ensemble de l’équipe et expliquez lui comment fonctionne l’entreprise. “L’objectif est que la personne s’intègre auprès des autres salariés sans difficulté”, souligne Caroline Morizot.

 

Adopter le bon comportement

Travailler en famille peut entraîner des tensions. Surtout quand vous êtes plus jeune que la personne que vous devez manager ou qu’il s’agit de l’un de vos parents. Il peut donc arriver que celui-ci souhaite s’imposer plus que vous ne l’auriez voulu. N’hésitez pas à le recadrer, même s’il s’agit de votre mère ou de votre père. Mais pour que cela fonctionne, il faut que la personne se remette en question. Proposez lui une formation complémentaire pour éventuellement faire avancer les choses. “Si cela ne porte pas ses fruits, il ne faut pas qu’elle reste car ça peut altérer la vie de l’entreprise et impacter le chiffre d’affaires”, souligne Caroline Morizot.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème