Bonnes pratiques heuressupp2-638x361

Un de mes salariés est trop impliqué dans son travail

, par Marie Roques

Si les salariés peu consciencieux sont difficiles à gérer, il faut également avoir un œil sur celui qui semble trop impliqué. Avant que la situation ne vous dépasse, il est conseillé d’instaurer rapidement le dialogue avec la personne concernée pour mettre en place des solutions adaptées.

 

 

Il arrive avant tout le monde et repart après tout le monde. Il vous envoie des e-mails concernant le travail pendant ses jours de repos. S’il est toujours agréable pour un chef d’entreprise d’avoir des salariés impliqués dans leur travail, il n’est pas normal qu’un de vos collaborateurs y passe tout son temps.
D’ailleurs, ce type de situation, si elle n’est pas maîtrisée ou appréhendée à temps, peut avoir de lourdes conséquences sur vous et donc sur votre entreprise.
La première chose à faire est d’analyser la situation et de comprendre pourquoi ce salarié en fait toujours plus que les autres. “Il y a différentes possibilités, estime Christine Montagard, fondatrice du cabinet Imput magagement spécialisé dans le conseil en ressources humaines. Soit cette personne passe un temps fou au travail car elle est débordée, soit elle dépasse le cadre de sa mission et en fait plus que ce qui est demandé. Ou alors elle est très rigoureuse et passe beaucoup de temps à s’assurer que chacune de ses actions a été faite dans les règles.”

Quel que soit le diagnostic posé, il est important d’instaurer rapidement le dialogue, de se réunir autour d’une table pour évoquer la situation. Si la personne fait systématiquement des heures supplémentaires, il peut être intéressant de se pencher sur sa manière d’organiser son travail. “A-t-elle bien compris en quoi consistait sa mission ?, questionne Christine Montagard. Pour en avoir le cœur net, il est parfois essentiel de revenir à la fiche de poste afin de comprendre pourquoi le collaborateur passe autant de temps au travail et lui donner des astuces pour s’organiser.”

 

« Derrière des explications techniques, l’humain entre en jeu.”

Toujours selon le type de situation et le profil de la personne concernée, il peut être intéressant de lui proposer une formation de gestion de temps pour apprendre à mieux gérer ses journées. Elle saura ainsi quelles sont ses missions et à quel moment elle doit les accomplir. “L’important étant de favoriser les stages pratiques dans lesquels les collaborateurs apprendront des choses qu’ils pourront aussitôt mettre en application dès leur retour dans l’entreprise”, précise Christine Montagard. Si le problème identifié est directement lié à la personne et à son caractère, il peut être intéressant d’envisager des séances de coaching pour l’aider à redresser la barre.

Mais ne perdons pas de vue qu’avoir une personne très impliquée dans son travail est un élément positif pour un chef d’entreprise. “Il ne faut pas être catastrophé, prévient Christine Montagard. Derrière des explications techniques, l’humain entre en jeu dans ce type de situation. Il faut creuser et comprendre les besoins profonds de son collaborateur pour le faire évoluer.”

Car une personne qui passe beaucoup de temps au travail, qui attend de la reconnaissance et qui ne la reçoit pas peut rapidement être frustrée. La relation avec ses collègues peut devenir difficile. Dans cette perspective, “il peut être judicieux de garder une trace écrite des échanges et des solutions envisagées, qui puisse vous permettre de justifier que vous aviez conscience que votre collaborateur travaillait trop”, propose Christine Montagard.

Une personne qui déborde de sa mission peut tout simplement avoir besoin d’évoluer dans son poste et encore une fois, c’est une chance. Si vous en avez la possibilité, l’idée est de lui proposer de nouvelles fonctions avant qu’elle ne se tourne vers une autre entreprise.

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires