Bonnes pratiques fonds-commerce

Mon enseigne est rachetée !

, par Julie Tadduni

Les rachats de réseau peuvent être amenés à faire partie de votre vie de franchisé. Afin que tout se passe pour le mieux, vous allez devoir prendre les devants et privilégier la communication avec vos salariés.

 

Les acquisitions d’enseigne ne sont pas rares en franchise, quelle qu’en soit la raison : difficultés financières, désir de maillage rapide du territoire, etc. Et elles engendrent parfois de grands changements : nom de l’enseigne, aménagement, ou même image auprès de la clientèle. En tant que franchisé, si votre quotidien en lui-même ne sera pas forcément bouleversé, les interrogations seront nombreuses, surtout au sein de vos équipes qui peuvent avoir le sentiment de se sentir étrangères à ce nouveau point de vente.

 

Communiquez !

Le changement crée bien souvent une forme d’inquiétude chez les salariés qui se demandent à quelle sauce ils seront mangés in fine, indique Bruno Martin, coach en entreprise. L’erreur principale du franchisé serait ici de ne pas avertir ses salariés et qu’ils apprennent la nouvelle par des bruits de couloir ou encore via un article de presse.” Ainsi, le franchiseur a logiquement dû vous tenir informé du projet de rachat de l’enseigne, vous fournir des informations sur l’acquéreur, et vous ne devez pas hésiter à partager ces informations avec vos équipes. Il faut être en mesure de les rassurer, surtout en cas de changement de marque. “Il s’agit là d’un grand bouleversement pour les salariés. Généralement, l’identité visuelle change en plus du nom de l’entreprise, mais aussi les codes et parfois la culture, explique Séverine Portal, psychologue d’entreprise. Vous devrez obtenir suffisamment d’informations de la part du franchiseur pour être en mesure de balayer leurs inquiétudes.” Mais attention à ne pas être trop bavard.

 

N’inventez pas !

Certes vos équipes comptent plus que jamais sur vous pour se rassurer et en apprendre davantage sur ce qui va changer au sein de votre unité. Toutefois, s’il est absolument exclu de ne pas communiquer, vous devrez maîtriser les informations que vous allez partager. “Soyez factuel et précis, recommande la psychologue d’entreprise. N’allez pas modifier des informations simplement pour ne pas qu’ils soient inquiets. Ils pourraient, à juste titre, vous le reprocher le temps venu.” De la même manière, respectez le timing imposé par le franchiseur et ne dévoilez aucune information confidentielle avant d’avoir son feu vert, les conséquences pourraient être désastreuses et avoir l’effet inverse que celui souhaité. D’autant plus qu’une reprise n’est pas forcément une mauvaise nouvelle.

 

Soyez enthousiaste

Si votre franchiseur a pris la décision de vendre son réseau, ce n’est pas sans raison. Et parfois, le changement a du bon. “Ne vivez pas ce bouleversement comme étant forcément une mauvaise chose, conseille Bruno Martin. Si c’est le cas, vous allez, malgré vous, transmettre ce stress à vos salariés et les équipes vont se démobiliser et donc perdre en productivité. Positivez les nouveautés à venir. C’est peut-être l’occasion d’avoir un point de vente mieux agencé, plus moderne, plus en adéquation avec les désirs des consommateurs, ou d’avoir affaire à une tête de réseau plus ambitieuse et dont les finances sont solides.” Ainsi, cette propension à voir le verre à moitié plein devrait faire des émules dans votre point de vente, aussi bien auprès des salariés que de votre clientèle, qui sera elle aussi perturbée dans un premier temps.

 

Ayez l’esprit réseau

Enfin, ne perdez pas l’esprit d’unité de réseau qui fait la force de la franchise. Pour ce faire, vous ne devez pas désavouer les choix de votre franchiseur devant vos équipes. Là aussi, cela pourrait contribuer à les stresser inutilement. “Si vos salariés sentent que vous n’avez pas confiance, que cette situation vous contrarie ou vous angoisse, ils auront deux fois plus de raison de s’inquiéter, estime Séverine Portal. Dans une telle période ils auront plus besoin que jamais de vous sentir confiant, solidaire des décisions de votre ancien et de votre nouveau franchiseur, et à-même de répondre à leurs questions.” De la même façon, n’oubliez pas que les autres membres du réseau traverseront les mêmes étapes que vous, et n’hésitez pas à les consulter.

 

 

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour L'Officiel de la Franchise


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires