Sponsorisé wallstreet

[Sponsorisé] La véritable « success story » de Wall Street English et de ses franchisés en France

, par Florent White

En 15 ans, le groupe Wall Street English est devenu le leader incontesté de la formation en anglais en France. Avec 50 centres répartis sur tout le territoire, Natanael Wright a fait de la France le plus gros pays franchisé du réseau Wall Street English dans le monde. Et l’aventure ne s’arrête pas là ! Avec l’ouverture en septembre 2017 des centres de Nantes et de Rennes, la marque ne cesse d’étendre son modèle de franchise très avantageux.

L’objectif de Natanael Wright ? Ouvrir dans les prochains mois des centres de formation à Toulouse, en Normandie, en Bretagne et en Ile de France. A plus long terme, le groupe ambitionne d’étendre sa franchise de 50 centres à près de 100 centres d’ici 10 ans. Pour cela, de nouveaux entrepreneurs sont activement recherchés par la marque pour participer au développement de Wall Street English.

Un modèle de contrat de franchise reconductible et participatif

L’attrait principal de la franchise Wall Street English repose sur un modèle de contrat unique : étant automatiquement reconductible il garantit au franchisé le pouvoir de se constituer un véritable patrimoine. En effet, dans un contrat classique, le renouvellement dépend du bon vouloir du franchiseur. S’il refuse le renouvellement ou s’il refuse d’accorder un nouveau contrat de franchise à tout repreneur éventuel, alors le franchisé ne peut pas vendre. C’est le piège des contrats de franchise classique.

Chez Wall Street English, le franchisé est un véritable entrepreneur qui peut renouveler ou vendre sa société sans que le franchiseur ne puisse l’en empêcher. La raison en est simple : les franchisés sont considérés comme des partenaires sur lesquels le franchiseur investit à hauteur de 20% du capital. Les banques se voyant rassurées de voir le franchiseur investir aux côtés du franchisé prêtent beaucoup plus facilement. Avec un apport personnel de 100 000€ en moyenne, le modèle Wall Street English prévoit une rémunération de 48 000€ par an, par centre, pour le franchisé assurant la direction des centres, les dividendes venant en sus. Ainsi le retour sur investissement arrive en moins de 2 ans.

Les profils recherchés pour devenir franchisés chez Wall Street English, sont ceux de développeurs. Il n’est pas obligatoire de parler anglais pour devenir franchisé puisque ce sont les équipes pédagogiques qui assurent cette partie. Le point commun entre tous les franchisés reste avant tout une appétence pour la vente B2C et B2B.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur la franchise Wall Street English ? Cliquez ici

Florent White


Plus d'informations sur ce réseau :

Wall Street English

WALL STREET ENGLISH

  N°1 des cours d’anglais pour particuliers et entreprises 

  • Apport :
    100000
  • Implantation :
    60

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires