Les syndicats du secteur créent La Maison de la Bio

, par Nicolas Monier

Avec un CA estimé à 20 milliards d’euros en 2027, le marché bio cherche désormais à parler d’une seule voix. À la faveur d’une prise de conscience citoyenne, les acteurs de la filière souhaitent ainsi renforcer leurs futures actions.





Distribution bio, le nouvel eldorado ?

, par Nicolas Monier

Dans un contexte de crise sanitaire, le bio a surperformé dans la distribution spécialisée et classique. Face à cette situation, les concepts de proximité urbaine et rurale se calquent aux tendances : circuits courts et “locavorisme”. C’est sans doute le bon moment pour lancer son projet.




Marché du bio et franchise : À quel sain se vouer ?

, par Nicolas Monier

Avec une hausse des ventes de 14 % en 2019, le marché du bio se porte bien. La crise de coronavirus a renforcé les attentes des Français en matière de sécurité alimentaire. Les clients plébiscitent également des points de vente à taille humaine. Autant dire que le secteur s’ouvre à des néo-consommateurs plus que jam ais en quête de sens. La demande, fortement démocratisée, attend des liens forts avec les producteurs locaux. Qui plus est, on assiste également à un besoin de proximité, point clé d’un maillage territorial à densifier


Biocoop, Pierrick De Ronne : “La reprise de Bio C’Bon est pour nous un enjeu de souveraineté alimentaire”

, par Nicolas Monier

La présentation de son année 2019 a été l’occasion pour l’enseigne Biocoop de rappeler un peu plus son engagement sociétal. Positionné sur la reprise de Bio C’Bon, en redressement judiciaire, le réseau de magasins bio, présidé par Pierrick De Ronne, espère que la décision du tribunal de commerce de Paris ira dans le sens d’un “vrai choix politique”.