Thé ou café : un business aromatique

, par Nicolas Monier

Thés et cafés sont plébiscités par les Français. Une bonne dynamique que Xerfi estimait à 2 milliards d’euros en 2019. Les distributeurs mono-produits ont augmenté leurs parcs de magasins avec une prédilection pour les zones de transit. En parallèle, salons de thé et coffee shops continuent de mailler le territoire : entre télétravail imposé et évolutions des modes de consommation.