Actualités Insee_officiel_de_la_franchise

Les entreprises d’un réseau sont plus pérennes que les autres

, par Nicolas Monier

Une étude de l’Insee, publiée mercredi 24 août 2022, valide le modèle du commerce en réseau. Selon l’institut, 74 % des entreprises, appartenant à une enseigne, exercent toujours leur activité cinq ans après leur création contre 58 % pour les autres. De quoi rassurer les porteurs de projet.

L’Insee publie, mercredi 24 août 2022, une étude sur le commerce de détail et les entreprises créées au sein d’un réseau d’enseigne. Même si l’enquête travaille sur des chiffres de 2014, force est de constater que la force d’un réseau sécurise le parcours du chef d’entreprise. Nous apprenons, en premier lieu, que 17 % des entreprises du commerce de détail sont créées en réseau d’enseigne, soit 10 points de plus que dans les autres secteurs. “Les créations en réseau du commerce de détail s’effectuent à 70 % dans le commerce de détail non alimentaire (contre 55 % hors réseau), à 24 % dans l’alimentaire et à 6 % dans la vente à distance”, précise l’Insee. Si les créations se font plus fréquemment au sein d’un réseau dans des unités urbaines de 50 000 à 2 million d’habitants (50 % contre 43 %), c’est moins le cas à Paris (15 % contre 20 % hors réseau).

À LIRE AUSSI : Qui sont les franchisés et franchiseurs en 2021 ?

De cette enquête, il ressort surtout que les entreprises créées en réseau sont mieux armées pour résister. En effet, l’institut précise que 74 % d’entre elles sont toujours en activité cinq ans après leur création. Contre 58 % pour les autres, les indépendantes. De quoi rassurer les candidats à la franchise. En réseau et dans le commerce de détail, un profil type de créateur se dégage. Ce sont encore majoritairement des hommes, âgés de 35 à 49 ans (52 % contre 44 %). Ces créateurs sont le plus souvent en couple (77 % contre 68 %). De plus, l’Insee révèle que le niveau de diplôme des créateurs du commerce de détail est plus élevé en réseau : 50 % ont décroché un diplôme de l’enseignement supérieur contre 38 % hors réseau. Par ailleurs, 50 % des créateurs en réseau étaient d’anciens cadres. L’institut d’études indique :

“Avant de créer leur entreprise dans un réseau d’enseigne, les créateurs étaient plus souvent en emploi et dans une catégorie socioprofessionnelle ou une position hiérarchique plus élevée : 78 % d’entre eux étaient dirigeants ou salariés, contre 59 % hors réseau.”

Plus de moyens humains et financiers

Côté investissement, en réseau, le constat est sans appel. Il y a plus de moyens humains et financiers au démarrage. “Le projet de 56 % de ces structures démarre en ayant mobilisé des moyens financiers de 40 000 euros ou plus contre 25 % pour celles hors réseau, remarque l’Insee. Pour 53 % des entreprises du commerce de détail, la création en réseau se fait avec au moins un salarié au bout de quelques mois contre 29 % pour celles hors réseau.” À noter que les créateurs d’entreprise en réseau font plus souvent appel que les autres aux emprunts bancaires (67 % contre 47 %). Mais, et c’est assez surprenant, 41 % d’entre eux avouent rencontrer des difficultés à obtenir des financements contre 37 % pour les autres. Même difficulté à trouver un local commercial (26 % contre 12 %) ou à embaucher du personnel qualifié (21 % contre 8 %).

À LIRE AUSSI : 43 % des Français envisagent d’entreprendre en franchise

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires