Actualités franchisefranchiseurofficieldelafranchise

Qui sont les franchisés et franchiseurs en 2021 ?

, par Valentine Puaux

À l’occasion du 50ème anniversaire de la Fédération Française de la Franchise le jeudi 16 juin 2022 à Paris, son partenaire, Banque Populaire, a dévoilé une étude sur le profil type des franchisés d’aujourd’hui. Un document réalisé avec l’institut d’études Kantar, regroupant les témoignages de 150 franchisés et 129 franchiseurs du territoire. Et qui montre combien la franchise a évolué depuis leur premier terrain d’études en 2004.

En 2021, la Fédération Française de la Franchise comptait 1 965 réseaux en franchise et 79 134 points de vente franchisés pour un chiffre d’affaires global de 68,8 milliards d’euros. Mais qui sont les franchisés ? À quel âge décident-ils d’entreprendre et d’intégrer un réseau ? Quel est leur niveau d’études ? Par quels canaux d’information passent-ils pour se tenir au courant des actualités de la franchise et des acteurs qui les représentent ? Sont-ils nombreux à disposer d’un site marchand pour mettre en avant leur activité ? Par ailleurs, quelle est leur relation au digital ? Enfin, quels canaux de vente privilégieront-t-ils pour dynamiser leur activité ? C’est à ces questions que répond la 18ème édition de l’enquête annuelle de la franchise, proposée par Banque Populaire et Kantar pour la FFF.

Des entrepreneurs quadragénaires

En 18 ans de chroniques et d’enquêtes de Banque Populaire, le monde de la franchise a beaucoup changé. Depuis 2004 en effet, date à laquelle on obtenait le premier terrain d’études de profils des franchisés et franchiseurs, les perspectives ont évolué. Ces entrepreneurs sont désormais plus âgés (42 ans en 2021 vs 49 ans en 2020) et l’environnement s’est féminisé (33% de femmes en 2004 vs 40% en 2013, et stable depuis).

À LIRE AUSSI : 43 % des Français envisagent d’entreprendre en franchise

Le niveau d’études des candidats à la franchise est également plus élevé. Aux prémices de l’enquête, 44% des franchisés présentaient un bac +2 ou plus (et 48 % avaient moins de 40 ans). En 2012, ils étaient 49% pour l’ensemble des franchisés. Dont 60% des franchisés de moins de 40 ans. En 2021, ils étaient 51% sur l’ensemble des franchisés. Situation similaire pour les franchiseurs puisqu’en moyenne, les réseaux franchisés ont moins de 15 ans d’existence. En 2004, c’était le cas de 42% des enseignes (et 70 % des réseaux). Et en 2021, 34% d’entre elles n’avaient pas atteint cet âge. Quant à l’ancienneté des franchiseurs, elle est passée de 6 à 12 ans en moyenne entre 2004 et 2021.

13% des franchiseurs sans internet en 2004

Si le mot omnicanalité ne fait plus partie du jargon, 13% des franchiseurs n’avaient pas internet en 2004. Encore moins les outils digitaux nécessaires pour accompagner les franchisés dans leurs démarches, sauf pour les recruter. Mais 12% des franchiseurs qui avaient, à cette même date, un site internet, bénéficiaient d’un site marchand. En d’autres termes, le recrutement s’effectuait par la presse et via les salons (à 54%) et sur internet (42%).

Aujourd’hui, en partie grâce à la crise sanitaire, la logistique a évolué au sein des réseaux en franchise. 92% des franchisés déclarent que leur franchiseur a fait le nécessaire en matière de digital, notamment à l’heure où les besoins du marché sont grandissants et que la clientèle multiplie ses achats et réservations de services et produits en ligne.

Pour exemple, un Français sur deux souhaite que ses commerces de proximité soient plus nombreux à proposer des achats en ligne. Et 48% des franchisés ont déjà adopté le click and collect en boutique (dont 76% dans le CHR et 59% dans le secteur des services). Aussi, 74% des franchisés sont accompagnés par leur franchiseur pour animer leurs réseaux sociaux et dynamiser leurs ventes (+3 points en un an). C’est sans compter la prise de rendez-vous (50 %), la vente en ligne (48 %), le click and collect (39 %). Le recours aux market places, lui, reste encore limité (23 % des franchiseurs).

À LIRE AUSSI : La franchise accélère sur la RSE et le digital

Une logistique optimisée

Les franchiseurs sont également (enfin) prêts à investir sur des chantiers digitaux (communication externe, processus, canaux de vente). Et 9 sur 10 envisagent de poursuivre ces efforts sur les 12 prochains moins. 98% d’entre eux accompagnent aussi leur réseau dans l’optimisation de leurs outils afin de leur permettre de mieux communiquer avec la clientèle. Le digital est donc un levier incontournable de croissance au regard d’enseignes matures, implantées depuis longtemps sur le territoire, au même titre que les débutantes.

La franchise likes Instagram

Parmi les nouveaux canaux de communication des franchisés, Instagram (39% postent), Facebook (72% ont une page magasin), les forums ou les blogs (22%) et les évènements via les réseaux sociaux (21%). Enfin, même si la quasi-totalité des franchiseurs ont intégré les outils digitaux au sein de leur réseau, 4 sur 10 aimeraient les développer encore davantage.

La filière est donc de plus en plus agile pour renforcer le commerce, et tout à fait favorable à l’omnicanalité. Et les relations entre franchiseurs et franchisés s’améliorent dans une dynamique collective fortifiant l’activité en réseau. De quoi motiver les Français à rejoindre, eux aussi, un réseau en franchise. En mars dernier par exemple, toujours selon la FFF et Banque Populaire, ils étaient 28 % à souhaiter créer leur entreprise, dont 43 % envisageant de le faire en franchise.

Avatar

Valentine Puaux


Sur le même thème