Actualités streetbagkokofffranchise

Street Bangkok veut se développer en franchise

, par Valentine Puaux

C’est suite à un voyage inspirant en Thaïlande que Norman Kolton crée le concept de restauration Street Bangkok. L’enseigne se déploie petit à petit avec deux levées de fonds (5 millions d’euros en 2018 et 10 millions d’euros en octobre 2021) et compte désormais 6 restaurants. Elle fait aujourd’hui le pari du développement en franchise.

Si vous désirez voyager sans quitter Paris, attablez-vous dans l’un des 6 restaurants du groupe Street Bangkok. En effet, que vous soyez client ou futur franchisé de l’enseigne, trois concepts de cuisine s’offrent à vous et à vos papilles ; Fry Temple (fritures), Roast Club (rôtisserie) et Thaï Market, selon l’emplacement de l’établissement. L’aventure gustative débute en 2015 sous l’égide de Norman Kolton, avec l’inauguration d’une première adresse au canal Saint-Martin (Paris 10e). Depuis, Street Bangkok a passé le tumulte de la crise sanitaire et renforcé ses effectifs et sa logistique.

“En 2021, nous avons multiplié la surface de production par 5, notamment grâce à notre deuxième levée de fonds de 10 millions d’euros qui nous a permis d’investir dans une cuisine centrale à Ivry-sur-Seine (94). L’objectif était d’obtenir l’agrément sanitaire afin de vendre des produits semi-finis. D’abord à nos franchisés pour simplifier l’organisation en cuisine avec nos propres produits, mais aussi à d’autres acteurs“, explique Thomas Dazard, directeur financier du groupe Street Bangkok.

Tout est fait maison et 80% des produits arrivent fin prêts au restaurant. Ensuite, les équipes, formées au préalable, les assemblent, les cuisinent, les servent ou les emballent pour la livraison“, poursuit ce dernier. Fluidité, efficacité du service, originalité des recettes : force est de constater que l’entreprise qui sert, entres autres, des mijotés, des brochettes ou encore du canard laqué, prospère. Après avoir réalisé un chiffre d’affaires de 11, 4 millions d’euros en 2021, Street Bangkok espère que son activité globale prendra de l’ampleur en 2023“, notamment grâce à l’ouverture de nouveaux établissements.

À LIRE AUSSI : Le marché de la restauration à nouveau en progression

La Thaïlande s’invite à Levallois-Perret et Paris Alésia

Deux adresses seront d’ailleurs inaugurées d’ici la fin de l’année 2022. Nous ouvrirons notre flagship à Levallois-Perret (92), puis dans le quartier d’Alésia à Paris (14e). L’emplacement de Levallois réunira deux concepts, Thaï Market et Fry Temple et Alésia proposera les trois, avec Roast Club“, indique Thomas Dazard.

À terme, le groupe qui enregistre une fréquentation moyenne et journalière de 1500 personnes (incluant la livraison) pour l’ensemble de ses restaurants, souhaite ouvrir entre 5 et 10 restaurants par an en 2023. Avec le choix de se développer en propre sur Paris et dans l’objectif de se développer en province, seulement en franchise“, précise Thomas Dazard.

Nous regardons les grandes villes. Les implantations dépendront des candidats. Pourquoi pas Lyon, Toulouse, Nantes, Strasbourg et Lille pour les premiers ? Mais il ne faut pas fermer la porte à d’autres opportunités. Et si par exemple, il y a une possibilité d’installation dans une plus petite ville, comme Annecy, ou Angers, nous ne serons pas fermés à la discussion.“

Ensuite, Street Bangkok amplifiera le rythme avec 15 ouvertures par an à compter de 2024. 

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Street Bangkok

 

streetbgkofffranchise2

 

À LIRE AUSSI : Bohébon s’ouvrira à la franchise dès 2023

Mono-marque ou double marque, c’est au choix

Les candidats à la franchise, ayant soif d’entreprendre et gourmands dans l’âme peuvent dès à présent candidater pour ouvrir un restaurant, à condition d’avoir les fonds nécessaires pour lancer l’activité“, prévient le directeur financier du groupe Street Bangkok. Il s’agit aussi de respecter une bonne entente, bienveillante et cordiale entre franchisé et franchiseur“.

L’enveloppe dépendra du nombre de concepts food choisis et de la superficie du local. Ils pourront opter pour Thaï Market ou Fry Temple avec des droits d’entrée tout compris à 30 000 euros, soit pour une option double marque autour des 45 000 euros, répond Thomas Dazard. L’apport personnel lui, est estimé à 150 000 euros et la redevance, à 7 % du chiffre d’affaires (hors plateformes de livraison) et 5 % du chiffre d’affaires réalisé sur les plateformes de livraison.

En parallèle, chaque nouveau franchisé bénéficiera d’un accompagnement spécifique et du concept clé en main (marketing, réseaux sociaux, animations).

Chacun suivra également une formation de gestion. Au moins la moitié des employés sera formée chez Street Bangkok, mais le temps dépendra du niveau de compétences visé. En tout cas, nous avons une vraie force ; celle d’avoir une structure interne de formation“, complète le dirigeant avant de conclure que Street Bangkok est très agile et multicanale. En reposant notamment sur un modèle hybride et 360° sur lequel nous avons appris à jouer pendant la crise sanitaire. Que ce soit pour la livraison, le sur place ou à emporter. Quoi qu’il arrive, nous sommes capables de tout faire. Un segment peut prendre le relai de l’autre.“ On enfile le tablier ?

À LIRE AUSSI : Le foodcourt Monkey Market (Pitaya) se déclinera en franchise

Avatar

Valentine Puaux


Sur le même thème