Actualités Format WEB  (40)

Déconfinement : Ce qui attend les commerces !

, par Camille Boulate

Édouard Philippe et plusieurs membres du gouvernement ont détaillé, ce jeudi 7 mai après-midi, le plan de déconfinement. Voilà ce qui attend les commerces.

Sa présentation était attendue depuis des semaines. Le premier Ministre a présenté le plan de déconfinement accompagné de plusieurs de ses ministres. Édouard Philippe a confirmé que “la levée progressive du confinement en France peut être engagée ce 11 mai. Nous allons débuté lundi prochain un processus qui va permettre au pays de sortir doucement mais sûrement du confinement. […] Nous cherchons en permanence le bon équilibre entre l’indispensable retour à la vie normale et l’indispensable respect de toutes les précautions qui empêchent l’ennemi de partir.”

Réouverture des commerces

Comme annoncé il y a quelques jours, Bruno Le Maire a précisé que l’ensemble des commerces pourront réouvrir leurs portes dès lundi 11 mai. “Sauf les cafés, les bars et les restaurants, pour lesquels nous nous réunirons à la fin du mois de mai. Le 11 mai prochain, ce sont 400 000 entreprises qui pourront réouvrir. Cela concerne 875 000 emplois. Ce sont 77 000 salons de coiffure, 33 000 commerces d’habillement, 15 000 fleuristes, 3 300 libraires qui vont réouvrir, c’est la vie sociale et économique qui va pouvoir redémarrer”, souligne le ministre de l’Économie. Interrogé sur la possibilité d’ouvrir les restaurants et les cafés dans les départements verts, et donc faiblement exposés au virus,  dès lundi prochain, le premier ministre a indiqué, qu’il comprenait cette impérieuse nécessité, mais que le gouvernement devait faire preuve d’une extrême prudence pour ne pas avoir à confiner une seconde fois le pays tout entier si jamais l’épidémie venait à reprendre.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : “La crise va accélérer la prise de conscience RSE des consommateurs”

Être aux côtés des entrepreneurs

Bruno Le Maire a tenu également à préciser que l’État serait aux côtés des entrepreneurs, “comme c’est le cas depuis le début et on continuera. Nous maintiendrons le fonds de solidarité pour les bénéficiaires jusqu’à la fin du mois de mai. […] Je veux confirmer également que les charges sociales patronales des mois de mars, avril et mai seront totalement supprimés pour tous les secteurs qui ont été contraints à une fermeture administrative”, a précisé Bruno Le Maire.

Centres commerciaux

Dès lundi, les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés pourront réouvrir avec l’accord du préfet, sauf en Île-de-France où la circulation du virus est encore trop importante. “Nous estimons que les risques sanitaires […] nous amènent à reporter leur ouverture”, a expliqué Bruno Le Maire, sans pour autant donner plus de détail sur le redémarrage d’activité de ces établissements.

Article réalisé par Camille Boulate et Nicolas Monier 

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème