Actualités CakeKitchen_officiel_de_la_franchise

Cake Kitchen parie sur une offre au mètre linéaire

, par Nicolas Monier

Dans un contexte inflationniste, la nouvelle marque du groupe FBD, propriétaire également de l’enseigne Ixina, s’ouvrira à la franchise après avoir sécurisé son modèle financier et économique.

La petite nouvelle du groupe FBD vient d’ouvrir son premier magasin de 179 m² au centre commercial Westfield Parly 2 du Chesnay (78). Cette enseigne, dont le maître mot est “c’est du gâteau” veut mettre l’accent sur la simplicité. “Nous nous adressons à une clientèle qui n’a pas forcément l’habitude de pousser la porte d’un cuisiniste ou qui ne se reconnaît pas dans l’offre actuelle”, explique Jessica Duval, responsable marketing & projets business developpement chez FBD Group. Et cette dernier d’ajouter : “Nous avons essayé de supprimer les irritants recensés par les clients au moment de faire leur choix”. Parmi ceux-là évidemment, la question du prix et de la transparence.

“Nous sommes la première enseigne à proposer une offre de cuisine toute équipée au mètre linéaire”, poursuit Jessica Duval.

Pour son offre de lancement, jusqu’au 31 décembre 2022, Cake Kitchen offre donc le mètre linéaire (meubles, électro-ménager, robinetterie et crédence) au prix de 1 000 euros. Pour la suite, l’enseigne ne communique pas encore le montant de la future tarification mais s’adaptera, en fonction de l’inflation, aux prix de ses fournisseurs allemands. Une offre de pose à 230 euros/le mètre linéaire est également proposée ainsi qu’un service de livraison démarrant à partir de 340 euros.

À LIRE AUSSI : Veneta Cucine prend une participation majoritaire dans son distributeur exclusif français

Bien entendu, à l’instar d’autres enseignes, la nouvelle marque a particulièrement mis l’accent sur les outils digitaux pour permettre aux clients de simplifier au maximum leur parcours d’achat. “Tout a été conçu pour donner la possibilité aux consommateurs de préparer bien en amont et en ligne leur future cuisine, en partenariat étroit, avec un binôme d’experts au sein du magasin”, poursuit Jessica Duval. Avec cette enseigne, le groupe FBD souhaite se positionner sur du milieu de gamme. “Ce n’est pas une offre de discounter mais nous n’avons pas non plus vocation à cibler le marché premium. Nous n’irons pas vers de l’hyper-personnalisation car nous détenons aujourd’hui une gamme qui a été rationalisée pour l’enseigne et l’offre proposée”, ajoute la responsable marketing & projets business developpement. Après l’ouverture de ce premier magasin, le groupe FBD devrait logiquement en inaugurer deux autres dans le courant de l’année 2023. “Nous nous laissons le temps de pérenniser notre modèle financier et économique avant également de lancer le développement en franchise”, précise Jessica Duval.

Un magasin laboratoire en R&D

Pensé comme un laboratoire en R&D, le point de vente du centre commercial Westfield Parly 2 du Chesnay est actuellement tenu par un directeur de magasin qui a vocation, à terme, à devenir franchisé de l’enseigne. Ce sera également le cas pour les prochaines ouvertures qui seront réalisées en 2023.

“Pour l’instant, nous ne pouvons pas faire porter ce risque financier et économique à nos futurs chefs d’entreprise. Nous préférons valider le projet avant de tranquillement passer la main”, ajoute Jessica Duval.

Par ailleurs, outre les évolutions des modes de consommation, le groupe FBD a également créé cette nouvelle enseigne pour qu’elle puisse être évangélisée à l’international.

À LIRE AUSSI : Hygena veut concurrencer la grande distribution

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème