Actualités FFF

Covid-19 : revenus en chute de plus de 70 % chez les franchisés

, par Nicolas Monier

La Fédération française de la franchise (FFF) vient de livrer les premiers chiffres liés aux conséquences de la crise sanitaire sur les réseaux. Pour sécuriser leur trésorerie, les franchisés ont majoritairement bloqué le paiement des loyers pour mars et avril.

Face à la crise sanitaire et économique qui frappe de plein fouet l’économie française, la Fédération française de la franchise (FFF) vient de publier une première photographie de l’état des lieux du secteur. On apprend d’ores et déjà que près de 75 % des franchisés estiment devoir faire face à une chute de plus de 70 % de leur chiffre d’affaires au regard de la même période de l’année précédente. L’enquête révèle également que près de la moitié des franchisés interrogés (47,2 %) ne sont pas éligibles au fonds de solidarité. Parmi les raisons à cela, des revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros. Autres raisons invoquées : l’entreprise compte plus de 10 salariés (22 %) et est organisée via une société holding (19 %).

À LIRE AUSSI : Covid-19 : 86 % des commerces à l’arrêt, la Fédération française de la franchise alerte le gouvernement

“Afin de préserver leur trésorerie à court terme, nos adhérents [77 %] ont très majoritairement bloqué le paiement des loyers pour mars et avril dans l’attente d’un accord avec leur bailleur”, précise la FFF.  Ainsi, les franchisés (68,3 %) ont d’ores et déjà pris contact avec leur bailleur pour entamer des négociations. En revanche, l’enquête révèle que seule une minorité des adhérents (24,7 %) est parvenue à un accord avec son bailleur. Autant dire que la FFF attend beaucoup de la nomination par Bruno Le Maire de Jeanne-Marie Prost pour conduire la médiation sur les loyers. La fédération rappelle les deux demandes formulées auprès des différents bailleurs : l’annulation des loyers durant la période de fermeture des commerces et l’adaptation du montant du loyer à la réalité de l’activité dans les mois à venir.

À LIRE AUSSI : Coronavirus et loyers : 16 fédérations du commerce jugent les annonces du gouvernement insuffisantes

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème