Actualités cash-express-l'officiel-de-la-franchise

[Exclu] Cash Express passe au vert

, par Camille Boulate

L’enseigne spécialisée dans l’achat-revente d’occasion a amorcé sa mue. Exit la couleur orange, au profit du vert. L’objectif pour Cash Express : mettre en avant la vertu économique et écologique du marché de l’occasion, en plein boom depuis le début de la crise sanitaire.

Dans un marché porteur, fortement plébiscité depuis deux ans, Cash Express a fait le choix de revoir son concept et de repenser son logo. L’enseigne abandonne ainsi la couleur orange, utilisée depuis sa création il y a 20 ans, au profit du vert. Une image de marque qui se veut plus sobre mais aussi plus chaleureuse.

“Le vert était une couleur que nous utilisions déjà dans l’habillage de nos magasins depuis une dizaine d’années. Mais nous avons voulu mettre en avant la double vertu économique et écologique du secteur. La montée en puissance du volet écologique fait qu’aujourd’hui nous avions envie de communiquer sur cette dimension. Voilà pourquoi nous avons fait le choix de basculer vers cette couleur”, nous confie Arnaud Guérin, co-président et directeur de l’enseigne.

Cash Express a également revu sa baseline, devenue “L’occasion tout naturellement”, ainsi que la typographie de son logo. “Nous y avons ajouté une flèche verte, toujours pour appuyer ce côté circulaire de l’activité”, souligne Arnaud Guérin.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Cash Express

Ne rien imposer

Un lifting extérieur qui s’accompagne d’une évolution du concept architectural intérieur du magasin. Désormais, la couleur verte prédomine partout (peinture des murs, habillage, etc.) et le bois fait son apparition. Le parcours client a également été repensé, avec un poste d’accueil plus moderne. Un magasin vient d’ouvrir ses portes sous ce nouveau modèle à Vire (14) et 5 autres ont également changé la signalétique extérieure. Se développant uniquement via des franchisés, Cash Express souhaite prendre le temps de convaincre ses partenaires d’adopter la nouvelle charte.

“Sachant que nous avons commencé le déploiement au début du mois de janvier, cela va déjà assez vite. Vis-à-vis de notre réseau, nous ne sommes pas dans une démarche d’imposer les choses avec une deadline, assure Arnaud Guérin. Ce que nous voulons, c’est donner envie à nos franchisés d’adopter ce nouveau concept. Comme ce fut le cas déjà avec notre précédente version, où tout s’était fait naturellement. Dans cette optique, nous avons fait en sorte de rendre accessible économiquement l’adaptation des points de vente.”

Ainsi, un franchisé Cash Express qui souhaite uniquement rénover l’extérieur devra investir entre 7 000 et 8 000 euros. Pour une rénovation totale, incluant peinture et mobilier, il faut ajouter 20 000 euros supplémentaire. La tête de réseau vise une harmonisation de son parc d’ici deux ans. “D’ici la fin de l’année, nous espérons qu’un tiers des franchisés soient passés sous le nouveau concept”, confie le co-président et directeur de Cash Express.

À LIRE AUSSI : Cash Express vise un CA de 100 millions d’euros en 2023

Plusieurs formats

Ce changement de couleur n’est pas sans rappeler le nouveau concept d’Easy Cash, baptisé Everso et déployé depuis le printemps 2021 en centre-ville, lui aussi tout de vert vêtu. Mais contrairement à son concurrent, Cash Express élude la question de changer de nom.

“Le terme cash illustre bien la particularité de l’activité qui est de se faire payer immédiatement un produit que l’on veut vendre. Nous avons toujours eu la conviction que nos magasins s’adaptaient très bien à la clientèle locale. Il y a clairement plus à perdre à abandonner ce morceau de notre nom que d’aller revendiquer un nom neuf. Il est plus important pour nous de retravailler régulièrement l’écrin que de faire évoluer notre marque qui est désormais bien identifiée des consommateurs”, insiste Arnaud Guérin.

À date, le réseau compte 134 points de vente, tenus 100 % en franchise. L’ambition de Cash Express, pour 2022, est d’ouvrir 12 à 15 nouveaux points de vente. “ Nous revenons sur un rythme de développement que nous avons connu avant la crise. Logiquement, toutes ces ouvertures se feront sous ce nouveau modèle”, note Arnaud Guérin. Si devenir franchisé Cash Express vous intéresse, sachez qu’il existe plusieurs formats de magasin exploités par l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Happy Cash : “J’ai incarné un inventeur primé au concours Lépine !” 

Un premier, historiquement implanté dans des zones commerciales de périphérie, évoluant sur une surface de 300 mètres carrés nécessitant 300 000 euros d’investissement global. Le second est, quant à lui, destiné à des centres-villes très urbains ou à des zones périphériques plus rurales. “Ce format est plus modulable. Dans le premier cas de figure, nous évoluons sur des surfaces d’environ 80 mètres carrés. Pour la deuxième option, nous ne dépassons pas des locaux de 200 mètres carrés. En matière de financement, cela peut donc osciller entre 150 000 et 200 000 euros. Quel que soit le format, il faut environ 1/3 d’apport personnel”, insiste Arnaud Guérin. Côté profil, l’enseigne recherche des candidats à la franchise qui ont l’esprit commerçant.

“Ce n’est pas très original mais c’est une qualité absolument indispensable, concède le co-président et directeur de l’enseigne. Avoir le sens du management est également important car il y a la nécessité de superviser des équipes de 3 à 10 salariés en fonction de la surface du point de vente. Outre ces deux aspects, nous avons la capacité d’accompagner des profils venant de tous les horizons.”

À LIRE AUSSI : Cash Converters et Carrefour s’associent pour lancer Carrefour Occasion

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème