Actualités Format WEB  (19)

Jean Castex confirme la reconduction du confinement actuel, les commerces restent fermés jusque fin novembre

, par Camille Boulate

Lors d’une nouvelle conférence de presse, le Premier ministre a annoncé maintenir et reconduire le confinement actuel pour au moins 15 jours. Les commerces actuellement fermés ne pourront donc pas rouvrir avant la fin du mois de novembre.

Les commerces ne rouvriront pas tout de suite. C’est ce qu’a précisé Jean Castex lors d’une nouvelle conférence de presse ce jeudi 12 novembre. Même si certains indicateurs commencent à fléchir, il est encore trop tôt pour lâcher la bride et autoriser certains commerces à lever le rideau.

“Il serait irresponsable de lever ou même d’alléger le dispositif”, a lancé d’emblée Jean Castex au début de son intervention.

À LIRE AUSSI : Laurent Munerot : “Les commerces doivent impérativement rouvrir le 1er décembre”

Un nouveau coup dur pour les commerçants qui réclamaient massivement une réouverture dès le 13 novembre. Jean Castex a indiqué ne pas vouloir “céder à la pression, ce qui est espéré par beaucoup, au risque de tout compromettre. Je sais ce qu’est l’angoisse des commerçants de ne pas rouvrir assez tôt pour les fêtes de fin d’année. Notre objectif est de pouvoir y parvenir. C’est une décision que je prends en toute responsabilité.” Jean Castex a ainsi précisé que toutes les aides économiques pour soutenir les commerçants et les chefs d’entreprise seraient maintenues. “Nous devons évidemment continuer à apporter un soutien massif aux entreprises qui ont dû fermer, prévient le Premier ministre. Et protéger ainsi les victimes économiques du confinement.Les premières aides financières, notamment celles liées au chômage partiel et le fonds de garanties, seront versées dans les prochains jours, d’ici la fin du mois de novembre. Bruno Le Maire a par ailleurs précisé que le crédit d’impôt à destination des bailleurs était renforcé et passait de 30 % à 50 % pour tous les montants annulés pour les entreprises de moins de 250 salariés. Pour les entreprises de 250 à 5 000 salariés, notamment les centres commerciaux, le gouvernement déploie un crédit d’impôt de 30 %.

“Je tiens à remercier l’ensemble des associations et fédérations car c’est la première fois que nous trouvons une mesure collective”, a souligné Bruno Le Maire.

À LIRE AUSSI : Sans réouverture de ses magasins, le secteur du jouet pourrait perdre 770 millions d’euros

Cap vers le 1er décembre

Si les indicateurs continuent de fléchir, Jean Castex prévoit un assouplissement des mesures dès le 1er décembre. Toutefois cet allègement ne concernerait que les commerces fermés actuellement. “Une réouverture ne pourrait d’ailleurs être possible qu’à condition d’appliquer un protocole sanitaire renforcé”, prévient le Premier ministre. Des allégements qui ne pourront toutefois pas concerner les établissements dans lesquels le risque de transmission est plus important, selon le gouvernement, comme les restaurants, les bars et les salles de sport. “Bien entendu, les dispositifs d’aides seront maintenus pour ces entreprises”, a tenu à rassurer Jean Castex. Bruno Le Maire a ainsi précisé que dans les prochains jours devaient être mis à profit pour travailler pour l’application des nouvelles règles sanitaires dans les commerces pour leur réouverture.

“Nous souhaitons également engager dès maintenant une consultation avec tous les secteurs où le port du masques n’est pas possible et où les difficultés perdureront comme les restaurants. Pour tous ces acteurs aussi nous devons donner une visibilité de sortie”, a-t-il insisté.

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, a précisé avoir conscience que beaucoup de commerces réalisent près de la moitié de leurs chiffres d’affaires dans les deux derniers mois de l’année. “Les commerçants sont au cœur de nos préoccupations et je sais que nombre de commerçants ont hâte de rouvrir. […] La réouverture est donc vitale et nous le savons”, a-t-il assuré.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème