Actualités Moriss

Premier pas dans la franchise pour Moriss Immobilier

, par Nicolas Monier

Créé en janvier 2019, le réseau Moriss Immobilier peut désormais s’appuyer sur douze agences réparties à Paris et sa proche banlieue. Lorgnant du côté de la franchise, le groupe fondé par Mickael Abitbol regarde à s’implanter rapidement en province et en Europe.

Après avoir consolidé son implantation à Paris, Moriss Immobilier cherche désormais à accroître son maillage territorial. Son plan de déploiement semble assez bien huilé. D’anciens salariés vont, dans un premier temps, via la franchise, affiner la présence du réseau à Paris et sa proche banlieue. En janvier prochain, une première agence devrait ouvrir dans le 13e arrondissement de Paris. Sur l’année qui vient, ce sont ainsi six agences franchisées qui verront le jour. Plus deux à trois agences cette fois-ci en succursales.

La crise sanitaire nous a fait prendre un peu de retard et nous a conduit à revoir nos ambitions à la baisse”, explique Mickael Abitbol, fondateur du réseau Moriss Immobilier.

Le développement en franchise du groupe s’articule donc entre le déploiement via d’anciens salariés pour ce qui est de Paris et sa proche banlieue et des candidats externes pour les autres villes de France. “Nous cherchons, via ces implantations en province, à créer une véritable synergie avec notre réseau parisien. Des personnes souhaitant quitter Paris ou acheter une résidence secondaire en région. Ou l’inverse”, remarque Mickael Abitbol. Si le fondateur ne précise pas le montant du droit d’entrée, une chose est sûre. Les anciens salariés du réseau en seront exemptés. En matière de redevance, ce devrait être 7 % du CA réalisé. Pour ce qui est des emplacements, le cahier des charges sera assez pointilleux.

“Nous recherchons des candidats capables de s’installer sur des surfaces minimums de 70 m² pour leur donner la possibilité d’embaucher entre cinq et six personnes”, note le fondateur.

A LIRE AUSSI : Marché immobilier et confinement : le jour d’après

Le réseau souhaite, on l’aura compris, des emplacements premium, idéalement proches de grandes enseignes de prêt-à-porter. Une agence capable de gérer un certain flux de passage. Si la province est donc regardée avec attention, Moriss Immobilier ne s’interdit pas non plus d’ouvrir des franchises en Europe. Des contacts ont été noués pour des ouvertures à Bruxelles, Genève et Londres. Le réseau vise un CA 2021 de 15 millions d’euros et compte atteindre les 30 millions d’euros d’ici trois à quatre ans.

Pour se faire connaître, Moriss Immobilier a joué, à fond, la carte du digital. “Aujourd’hui, 90 % de notre communication se fait via le numérique. Facebook, Instagram, etc. Tous les canaux sont visés et le référencement soigné. C’est une très grosse partie de notre ADN”, poursuit Mickael Abitbol. De même, le groupe a aujourd’hui embauché un spécialiste en home staging pour accroître sa relation client.

A LIRE AUSSI : Diagnostic immobilier : La filière se frotte les mains

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème