Analyses Format WEB  (4)

En avril, 49 % des chaînes de restaurants ont repris une activité partielle

, par Camille Boulate

Fermés depuis le 15 mars, les restaurants accusent une grosse perte de chiffre d’affaires. Food Service Vision, cabinet spécialisé dans la consommation hors domicile, publie une nouvelle note conjoncturelle portant ces dernières semaines. Résultats : le chiffre d’affaires de la restauration commerciale est toujours dans le négatif mais amorce un redressement. Explications.

Les restaurateurs devraient être bientôt fixés sur leur réouverture. Si pour le moment, la date du 2 juin est mise en avant, rien n’est pour autant acté. En attendant, les enseignes s’organisent et misent sur le drive et la livraison pour pallier le manque de chiffre d’affaires. Une nouvelle note conjoncturelle, publiée par Food Service Vision, cabinet spécialisé dans la consommation hors domicile, démontre que les restaurateurs parviennent à limiter la casse. “Au global, la perte de chiffre d’affaires de la consommation hors domicile (CHD) était de 8,8 milliards d’euros à fin avril, dont 74 % en restauration commerciale”, insiste Food Service Vision. Depuis le début du confinement, la restauration commerciale a ainsi perdu 88 % de son chiffre d’affaires habituel. “Pour autant, bien qu’aucune date officielle n’ait été fixée pour la réouverture, [ce marché] a amorcé une lente reprise de ses activités, grâce à des services comme la livraison, la vente à emporter, le click & collect et le drive”, détaille le cabinet.

À LIRE AUSSI : Coronavirus et restauration : “Les habitudes de consommation vont véritablement évoluer”

Reprise partielle

Depuis le début du confinement, près d’un tiers des consommateurs (28 %) ont fait appel à des services de restauration. 20 % ont utilisé la livraison, 14 % la vente à emporter et 4 % le drive. Dans ce contexte, en avril, le rythme d’ouverture complet ou partiel des chaînes de restaurants s’est nettement accéléré. 49 % des acteurs étaient ouverts contre seulement 32 % au mois de mars. Pour ces chaînes, la quasi-totalité du chiffre d’affaires a logiquement concerné la vente à emporter et le drive. Dans le détail, ces deux canaux représentaient 92 % du CA sur la dernière quinzaine de mars pour chuter à 82 % en avril. Parallèlement, le poids de la livraison a progressé sur la même période, passant de 8 % à 18 %. Grâce à ces initiatives et à ces innovations, les restaurateurs parviennent à sauver les meubles. “Le chiffre d’affaires de la restauration commerciale amorce un redressement en mai, à -58 % contre – 75 % en avril”, soulignent les experts de Food Service Vision.

À LIRE AUSSI : Philippe Etchebest : “Notre réouverture dépend de la discipline des gens à appliquer les règles sanitaires”

Nouvelles attentes

Avec le confinement, de nouvelles habitudes de consommation ont également émergé. Ce n’est plus une surprise, depuis plusieurs semaines, nombreuses sont les études à pointer l’évolution des comportements et des attentes des clients. Food Service Vision confirme ces nouvelles tendances. 79 % des consommateurs attendent des restaurateurs des plats confectionnés avec des produits locaux, 77 % souhaitent des plats artisanaux faits maison et 60 % voudraient des plats élaborés à partir de produits bio. Plus globalement, 81 % des Français affirment vouloir retourner dans les restaurants dès qu’ils pourront rouvrir. S’ils sont une grande majorité (67 %) à ne pas considérer ces établissements comme étant plus dangereux qu’un autre lieu public, ils sont tout de même 70 % à prévoir privilégier des lieux moins animés, où les tables sont plus éloignées les unes des autres et où l’affluence sera moins forte. “Les restaurants qui inspirent le plus confiance sont les établissements haut de gamme (48 %), les restaurants traditionnels ( 35 %) et les boulangeries (37 %). C’est la restauration rapide, indépendante ou chaînée qui inspire le moins confiance concernant la protection contre la circulation du virus (respectivement 19 % et 21 %)”, détaille Food Service Vision.

À LIRE AUSSI : Retrouvez les tendances et les opportunités du marché des grills et des brasseries sur notre fiche pratique et thématique, disponible sur notre boutique.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème