Analyses Format WEB  (37)

Folie du burger en France : fast-food and curious !

, par Nicolas Monier

Alors que les confinements successifs ont durement touché la filière professionnelle, la restauration rapide et avec elle, le marché du burger, ont limité la casse pendant la pandémie. La digitalisation des enseignes favorisant la vente à emporter et la livraison. Les modes de consommation des clients ont également évolué avec la crise. Traçabilité, sourcing local et bio sont désormais un tiercé gagnant.

l y a quelques mois, The NPD Group revenait sur le marché de la restauration en 2020. Au-delà des constats connus (perte du chiffre d’affaires de 35,6 milliards d’euros et baisse de la fréquentation de 35 %), le spécialiste des études de marché notait que la restauration rapide est parvenue à sauver les meubles. Comme le soulignait The NPD Group, cette dernière n’aura, entre guillemets, perdu qu’un quart en valeur et en visites.

“Seul circuit à progresser dans ce marché fragilisé, elle a gagné 7 points de part de marché”, relevait alors l’institut d’études qui notait que la restauration rapide aura, sur 2020, concentré “43 % des visites en restauration hors domicile, contre 36 % en 2019.”  

Florence Berger, ne dit pas autre chose. La directrice associée de Food Service Vision pointe la bonne dynamique de chiffre d’affaires du marché du burger entre 2018 et 2019 : + 9 %. Le segment fast food enregistrant une hausse de 8 % tandis que le segment gourmet affichait, de son côté, une progression de 12 %. Si pour la spécialiste, il est plus juste de regarder la dynamique d’avant crise, entre 2018 et 2019, cette dernière note également que le burger fait partie des marchés les plus résilients, y compris en 2020.

De nouveaux canaux de vente

Si les établissements de burger ont été mis à l’arrêt par les mesures gouvernementales, entre le 14 mars et le 2 juin 2020 puis entre le 30 octobre 2020 et le 9 juin dernier, force est de constater que ces derniers, contrairement à la restauration traditionnelle, ont pu maintenir une partie de leur activité grâce au digital. Une performance artificielle imposée par les fermetures successives. Ainsi, comme le souligne The NPD Group, la filière a pu bénéficier du drive mis en place depuis des années et qui a profité à plein de la crise sanitaire. Les commandes livrées et en drive ont connu une augmentation de 25 % en dépenses et en visites durant l’année 2020.

Vous avez envie de vous lancer en franchise dans le secteur des burgers ? Retrouvez la suite de cet article et toutes les informations nécessaires sur ce marché porteur mais aussi ses opportunités en franchise dans notre fiche thématique !

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires