Actualités Au_nom_de_la_rose_officiel_de_la_franchise

Nouveau concept pour Au nom de la rose

, par Nicolas Monier

Propriétaire de la marque, Emova group cherche, via cette nouvelle mouture, à se moderniser tout en souhaitant sortir des sentiers battus. Mais l’ADN de l’enseigne ne change pas puisqu’elle est toujours résolument articulée autour d’une offre premium et de centre-ville.

Au nom de la rose n’avait pas fait évoluer son concept depuis le début des années 2000. C’est désormais chose faite. Après avoir testé, en octobre 2021, une nouvelle version de magasin, en propre avenue Mozart (Paris 16e), l’enseigne souhaite désormais évangéliser ce modèle au sein de son parc de franchisés. Tout récemment, la gérante de Maisons-Laffitte (78), ancienne collaboratrice du groupe, a d’ailleurs adopté les couleurs du concept.  “Il fallait nous renouveler. Nous avons opté pour une couleur de façade corail, qui est plutôt inhabituelle dans le secteur des fleurs. De même, la pose d’un néon en façade. Ce ne sont pas les codes traditionnels du marché mais nous voulions apporter une vraie touche de modernité”, explique Nicolas Dubois, directeur marketing d’Emova Group.  Parmi les autres nouveautés, la mise en place d’un mobilier plus modulable en matériaux recyclables et recyclés. Et Nicolas Dubois de poursuivre :

“Nous permettons ainsi plus de souplesse aux fleuristes afin que ces derniers puissent gagner en liberté de mouvement. Les points de vente Au nom de la rose sont assez petits, entre 10 et 20 m². Le plus grand atteignant 30 m². À surface égale, via ce nouveau mobilier, les magasins gagneront en mètres linéaires.”

Pour permettre à l’offre de l’enseigne de mieux respirer, Emova Group, propriétaire également des marques Monceau Fleurs, Happy et Cœur de Fleurs, a décidé, pour ses nouvelles ouvertures, d’augmenter la taille des magasins Au Nom de la Rose et de les faire osciller désormais entre 40 m² et 50 m².

22 boutiques Au nom de la rose en franchise

Proposant une offre résolument haut de gamme, l’enseigne, comme son nom l’indique, propose une large référence de roses. “En fonction des magasins, cette part représente entre 70 % et 80 % de notre activité”, précise Olivier Ginoux, directeur du développement au sein d’Emova Group. Outre son activité historique, la marque s’est positionnée également sur certaines plantes de saison et sur une offre d’accessoires. Avec 22 points de vente Au nom de la rose en franchise, le groupe espère que ce concept donne un souffle nouveau à la marque. Avec un panier moyen de 30 euros, l’enseigne vise une clientèle résolument CSP + et de centre-ville. “Ce nouveau concept porte ses fruits et le magasin de l’avenue Mozart a enregistré une progression de chiffre d’affaires à deux chiffres”, poursuit Nicolas Dubois. Hors pas de porte, un candidat à la franchise devra consentir un investissement d’un peu moins de 100 000 euros pour lancer son activité Au nom de la rose. Dans le cadre du changement de concept, la tête de réseau donnera l’exemple, comme le précise Olivier Ginoux :

“L’ensemble de nos succursales devrait adopter le nouveau code couleurs d’ici la fin 2022. Pour ce qui est du mobilier, cela se fera plus sûrement dans le courant de l’année 2023.”

Plus généralement, pour le porteur de projet, il existe une vraie possibilité, via les marques du groupe, de mailler son territoire en proposant différentes offres différentes : plus généraliste avec l’enseigne Monceau Fleurs et en périphérie urbaine via la marque Cœur de Fleurs.

À LIRE AUSSI : Emova Group : “En 2021, nous avons fait 100 % de nos ouvertures en franchise”

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

Au nom de la rose

AU NOM DE LA ROSE

L’enseigne qui met la Rose à l’honneur

  • Apport :
    40000
  • Implantation :
    36

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires