Actualités Format WEB  (31)

Orchestra placé en redressement judiciaire, un groupe saoudien candidat à la reprise

, par Camille Boulate

En difficulté depuis quelques mois, le Groupe Orchestra-Prémaman avait demandé sa mise en redressement judiciaire début avril. Le Tribunal de commerce spécialisé de Montpellier a accepté cette demande mardi 28 avril. Parallèlement, un groupe saoudien s’est porté candidat pour la reprise de l’enseigne.

Depuis plusieurs mois, le Groupe Orchestra-Prémaman multiplie les annonces afin de perdurer. En septembre 2019, l’enseigne avait en effet annoncé sa mise en procédure de sauvegarde et en février dernier elle avait présenté son plan de réorganisation stratégique, prévoyant ainsi la fermeture de 125 boutiques en France et à l’international. Avec la crise du Covid-19, Orchestra-Prémaman a été contraint de fermer temporairement ses points de vente, affectant davantage sa situation économique. Dans ce contexte, le groupe de textile avait demandé la conversion de la procédure de sauvegarde en redressement judiciaire. “L’évolution procédurale d’Orchestra-Prémaman est principalement liée aux conséquences financières de la crise sanitaire sans précédent liée au virus Covid-19”, expliquait alors l’enseigne dans un communiqué. Lors d’une audience qui s’est déroulée mardi 28 avril, le Tribunal de commerce spécialisé de Montpellier a accepté cette demande. Par ailleurs, le Groupe Orchestra-Prémaman a précisé qu’a été déposé “le 28 avril 2020 un projet de plan de redressement par voie de continuation auprès des organes de la procédure”, sans donner pour autant plus de détails.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : après le confinement, 45 % des Français entendent réduire leur budget concernant l’habillement

Offre de reprise

Parallèlement, une offre de reprise a été déposée par le groupe saoudien Al-Othaim, via sa filiale Al-Othaim Investment Company. Cette offre, présentée le 24 avril, “s’appuie sur l’expérience, l’expertise et la solidité financière d’un groupe familial qui a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 2 milliards d’euros en 2019”, précise une note du groupe saoudien. Acteur important du retail en Arabie Saoudite, Al-Othaim y détient et y exploite neuf centres commerciaux. Par l’intermédiaire de sa filiale Al-Othaim Fashion Co., elle y développe également de “nombreuses franchises pour lesquelles le groupe distribue des articles de mode dans des magasins ouverts à leurs enseignes”,  indique la note publiée par le groupe saoudien.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : La Halle devrait perdre 106 millions d’euros de CA d’ici le 11 mai

Relations connues

Avec cette solide expertise dans le retail, Al-Othaim entend assurer la poursuite d’activité d’Orchestra-Prémaman ainsi que son développement. Si aucun détail financier n’a été communiqué, le périmètre de l’offre déposée par le groupe saoudien prévoirait la sauvegarde immédiate d’une partie importante de l’emploi, le maintien du siège et de l’entrepôt de Montpellier. “Le groupe Al-Othaim entend aussi s’appuyer sur les équipes en place et les intégrer pleinement dans la mise en oeuvre du projet”, insiste l’entreprise. Les deux groupes ne sont pas étrangers l’un pour l’autre puisque Al-Othaim avait déjà soutenu Orchestra-Prémaman en devenant actionnaire minoritaire à l’occasion d’une augmentation de capital réalisée en 2016. Le groupe saoudien avait alors investi 26 millions d’euros par l’intermédiaire de sa filiale Alchamey Holding. “Compte tenu des relations d’ores et déjà existantes entre les deux groupes, Al-Othaim dispose d’une bonne connaissance d’Orchestra-Prémaman et est confiant sur sa capacité à se coordonner très rapidement avec les process en place dans le groupe et à relancer l’activité en s’appuyant sur ses réseaux succursalistes et affiliés. Al-Othaim est disposé à prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires pour relancer l’activité, mesures financières importantes y compris”, a ainsi tenu à rassurer le groupe saoudien. Contactés par L’Officiel de la Franchise, Al-Othaim et Orchéstra-Prémaman n’ont, pour le moment, pas donné suite à ces sollicitations.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

bloc-marque_FR_RVB

ORCHESTRA

Mode enfant – maternité – puericulture. 

  • Apport :
    90000
  • Implantation :
    600

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème