Actualités Point S compte aujourd'hui 470 points de vente.

Point S compte aujourd'hui 470 points de vente.

Point S City : un nouveau concept urbain

, par Camille Boulate

L’enseigne spécialisée dans l’entretien, la réparation automobile et dans les pneumatiques vient d’annoncer le déploiement d’un nouveau concept de magasins appelé Point S City. L’objectif : être plus proche de sa clientèle en s’installant dans des villes encore inoccupées par la marque.

Proximité et notoriété sont les principaux objectifs de Point S en 2016. C’est dans ce but que l’enseigne a dévoilé, mardi 26 janvier, un nouveau concept de magasins appelé Point S City. Avec ce nouveau modèle, qui vient s’ajouter aux trois précédents développés par l’enseigne (entretien rapide, centre-auto et industriel), la marque entend renforcer son réseau en se focalisant sur les gros centres-villes, sur les petites et moyennes communes (entre 2 000 et 10 000 habitants) et les zones rurales. “Il faut que le point de vente soit au plus près des lieux de vie des clients (domicile, travail), a souligné Christophe Rollet, directeur général de l’enseigne. Avec Point S City nous voulons renforcer notre maillage territorial. Nous avons déjà déterminé 140 villes cibles où nous ne sommes d’ailleurs pas encore présents.”

Des structures plus petites

Destiné aux structures d’entretien rapide (garages) et aux commerces souhaitant diversifier leur activité (stations-service, vendeurs de véhicule d’occasion, carrossiers…), le concept Point S City permettra de “proposer des prestations essentielles et fondamentales de l’entretien automobile : pneumatique, révision, vidange et freinage”, souligne Christophe Rollet. Avec un concept aux équipes plus restreintes (entre 1 et 2 personnes), Point S entend devenir accessible à des entrepreneurs qui affichent un chiffre d’affaires trop faible pour intégrer un grand réseau (investissement d’environ 30 000 euros). Point S City est également destiné aux plus petits adhérents de l’enseigne, générant moins de 150 000 euros contre un chiffre d’affaires moyen de 800 000 euros, qui pourront ainsi perdurer dans le réseau. “Nous avons déjà en tête une dizaine de points de vente pour lesquels cela serait profitable”, indique le directeur général.

Un modèle économique adapté

Pour intégrer ce nouveau concept de magasins, les franchisés bénéficieront d’un droit d’entrée minoré (d’environ de moitié), d’un droit d’enseigne plafonné et d’une participation réduite à la communication. Un modèle économique adapté qui permettra, selon l’enseigne, un retour sur investissement dès la première année.“Par ailleurs, le franchisé Point S City sera un adhérent Point S et un actionnaire de l’enseigne au même titre que les autres”, précise Christophe Rollet. La marque, qui veut compter 500 points de vente d’ici à la fin 2016 (470 aujourd’hui), table entre 20 et 30 ouvertures de Point S City en 2016. “Nous espérons atteindre la centaine de points de vente dans les 2-3 ans. D’ici-là, nous devons d’abord déployer et éprouver le concept. Si cela fonctionne en France, on pourra envisager de dupliquer le modèle à l’international”, détaille Christophe Rollet. L’enseigne a également déclaré qu’elle continuerait son développement à l’étranger, en s’axant notamment sur l’Amérique du Sud et l’Asie. Actuellement, Point S est présent dans trente pays et compte environ 3 400 points de vente.

Déploiement d’une nouvelle stratégie publicitaire

Et alors que Point S fêtera ses 45 ans d’existence en septembre prochain, l’enseigne a indiqué déployer une nouvelle série de publicités. Toujours axée autour de son slogan “Pas de stress, il y a point S” amorcée en 2010 avec comme porte-parole, l’humoriste Patrick Bosso. “La première année, cela nous avait fait gagner 10 % de notoriété, assure Joël Arandel, directeur marketing. Nous avons longuement réfléchi au fait de devoir passer à autre chose après la seconde saga publicitaire élaborée en 2012. Nous avons donc effectué un sondage avec l’aide du CSA  dans lequel Patrick Bosso est apparu, pour 90 % des Français, comme une personne populaire, de proximité et honnête”, détaille Joël Arandel, directeur marketing de Point S. Résultat, l’enseigne a tourné cinq spots publicitaires supplémentaires, diffusés dès le 19 février prochain, dans lequel l’humoriste réapparaît. “Nous avons pris un ton encore plus décalé, et fait appel à un réalisateur de long-métrage pour que l’ensemble soit plus dynamique et cinématographique”, détaille Joël Arandel.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

point s

POINT S

Pas de stress, il y a Point S ! Pneumatiques, entretien courant, vente de produits et accessoires.

  • Apport :
    30000
  • Implantation :
    560

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème