Analyses Format WEB  (61)

Véhicule d’occasion : la bonne tenue de route du secteur rassure

, par Nicolas Monier

Le marché de la seconde main a plutôt bien résisté à la crise sanitaire et économique. Contrairement au secteur du véhicule neuf qui a enregistré une chute de 25,48 %, l’occasion a fait preuve de résilience en accusant un repli de 4,5 %.

Si le marché a été boosté par les transactions qui ont pu être réalisées entre particuliers durant les périodes de confinement, force est de constater que l’effet d’aubaine a également eu lieu pour les acteurs de la franchise positionnés sur le marché du véhicule d’occasion.

“Les marques françaises ont perdu des parts de marché au profit des marques allemandes. Et la Renault Clio reste la star du marché de l’occasion mais perd -8,4 % en volume”, précise le baromètre annuel d’AutoScout24. 

Sans surprise, les motorisations diesel (57,49 % de parts de marché) ont perdu plus de 5 % de part de marché en 2020 au profit des motorisations essence (39,51 % de PdM) et hybrides (2,07 % de PdM). À noter que le Diesel résiste bien sur le segment le plus âgé. “Historiquement, le véhicule d’occasion a toujours mieux résisté que le neuf. L’écart s’est accéléré en 2020 et ce pour plusieurs raisons. Le stock de véhicules neufs a été moins important à cause des arrêts de production liés à la crise sanitaire”, explique Florent Barboteau. Et le président fondateur d’Ewigo de poursuivre : “On a assisté également à un repli des consommateurs qui se sont orientés vers l’occasion à cause d’une incertitude sur l’avenir. Les primes gouvernementales en faveur de l’occasion et autres sanctions (taxe CO2) au détriment de l’automobile neuve sont autant de facteurs qui expliquent cet écart historique.” Un marché de l’occasion qui profite donc aux consommateurs. Pour Adrien Fougères, président fondateur de Mon Agence Automobile, la résistance de ce marché est assez simple :

“Le véhicule aujourd’hui est une obligation dans les foyers. Notre clientèle préfère aujourd’hui acheter un véhicule d’occasion récent avec une grosse décote déjà effectuée. Notre force réside dans le fait que nos véhicules partent avec une garantie de 12 mois minimum qui peut s’étendre jusqu’à 60 mois.”

Même constat pour les dirigeants de Simplici Car pour qui le pouvoir d’achat aujourd’hui est beaucoup plus adapté au marché du véhicule d’occasion.

À LIRE AUSSI : Formation à la loupe : Écolave, quand former ses franchisés sert l’environnement

Une prise en charge totale

“Les véhicules proviennent directement de particuliers ou professionnels qui désirent vendre un véhicule, d’un sourcing Internet et réseaux sociaux ainsi qu’un sourcing de petites annonces. Pour les professionnels, nous gérons tout de A à Z jusqu’à aller solder les financements en cours pour eux, gain de temps considérable et gain d’argent”, explique Yoni Dayan, fondateur du réseau Simplici Car. On le voit, les différents franchiseurs du marché jouent à fond la carte de la simplification pour le client. Le modèle économique de ces franchises fonctionne selon le même principe qu’une agence immobilière.

info voiture occasion

Les particuliers et autres professionnels mandatent les agences pour vendre leur véhicule. “Le client par délégation totale nous mandate pour vendre leur véhicule. C’est un service clé en main pour les clients particuliers qui ne paient qu’une commission seulement si le véhicule est vendu. Nous avons deux modèles de dépôts vente : en agence ou en virtuel, le client continuant alors d’utiliser son véhicule pendant la vente”, précise Frédéric Chaves, dirigeant-fondateur de la franchise Je vends votre auto.com.

À LIRE AUSSI : Investissement : quelle franchise pour quel apport ? 

De bons trends

Quid de l’année 2021 ? Pour le baromètre d’AutoScout24, le marché de l’occasion devrait maintenir des bonnes performances : 

“Il faudra cependant surveiller les stocks disponibles, car le manque de voitures mises en circulation en 2020 risque de peser un peu sur les ventes de jeunes occasions. Sauf accident, le marché devrait revenir à son niveau de 2019 et peut-être même le dépasser.” 

Le marché en 2021, même si l’année écoulée reste totalement atypique, devrait être soutenu par le souhait des Français encore réticents à utiliser les transports en commun. Pour le candidat à la franchise sur ce secteur, de nombreuses opportunités sont possiblesCréé il y a sept ans et comptant 75 points de vente, le réseau Ewigo espère sur l’année 2021 accueillir une trentaine de nouveaux partenaires franchisés. Réseau autofinancé depuis sa création par Frédéric Chaves et Estelle Gomez, Je vends votre auto.com a enregistré sur 2020 un CA de 22 millions d’euros. “Nous avons 8 agences en cours d’ouverture avant juin 2021”, note Frédéric Chaves. De son côté, Simplici Car devrait comptabiliser une centaine d’agences en France d’ici 2025. “Nous prévoyons d’être à 50 d’ici la fin d’année 2021. Nous implantons nos agences de manière pondérée. Cette prudence nous permet de ne pas recenser de fermeture à ce jour et même avec le confinement de mars 2020”, explique Yoni Dayan.

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :


Sur le même thème