Actualités Back,View,Of,Beautiful,Sports,People,Running,On,A,Treadmill

La situation s’aggrave pour les salles de sport

, par Nicolas Monier

La réouverture des établissements n’aura pas permis aux acteurs de consolider leur trésorerie et la base de leurs abonnés. Face à la 5ème vague de l’épidémie, la filière interpelle les pouvoirs publics.

L’Union Cycle et Sports a révélé les derniers chiffres concernant le secteur des loisirs marchands (salles d’escalade, piscines, établissements de foot à 5, fitness et de yoga). De mois en mois, la situation va en s’aggravant. La fréquentation a ainsi diminué de -20 % en novembre (par rapport à 2019), “soit deux points supplémentaires par rapport au mois d’octobre”. Quant au chiffre d’affaires, il accuse un repli de -22 %, soit également 2 points de plus par rapport au mois précédent.

“La pandémie a renforcé la pratique sportive à domicile ou en extérieur. D’autant qu’avec le télétravail en vigueur, les salariés ne se rendent plus dans les salles de sport à proximité de leur bureau”, explique Virgile Caillet, délégué général de la fédération professionnelle.

Et ce dernier d’ajouter : “On constate également une frilosité de nos concitoyens à s’engager sur le long terme dans les salles de sport. La période actuelle, forcément anxiogène, n’incite pas à la confiance. Il faudrait vraiment que les politiques s’engagent et prennent la parole pour rassurer les Français sur la nécessité d’une pratique sportive.”

À LIRE AUSSI : L’hémorragie d’abonnés se poursuit dans les salles de sport

Au sujet des chiffres concernant les salles de sport en particulier, les indicateurs se sont fortement dégradés. “Avec une baisse de chiffre d’affaires de -30 % (vs 2019), les salles de sport enregistrent ce mois-ci une perte record. Les ventes de nouveaux abonnements ont encore chuté de -21 % (contre -14 % en octobre) et les résiliations sont en hausse de 6 %”, précise l’ Union Cycle et Sports. Et l’organisation professionnelle de rappeler que les salles de fitness sont principalement fréquentées par les hommes et les femmes de moins de 30 ans (50 % de la fréquentation). Sans surprise, la fréquentation, des salles par les actifs de 30-60 ans, ainsi que des séniors, est en chute respectivement de 15,5 % et de 16 % par rapport à 2019. L’Union Cycle et Sports, face à cette 5ème vague de l’épidémie, alerte le gouvernement sur le fait que depuis le 1er novembre, la fin des aides a été actée.

“Rendez-vous compte que 40 % des entreprises n’ont à ce jour toujours pas touché les aides du premier trimestre 2021”, précise Virgile Caillet.

La fédération note que les mois de septembre et octobre ont été très décevants et n’ont pas permis aux salles de fitness de consolider leur trésorerie et leur base clients. “En avril 2022, il faudra commencer à rembourser les PGE. Par ailleurs, dans les salles de sport, 80 % des salariés ont moins de 30 ans. Il faut absolument éviter une nouvelle casse sociale”, conclut Virgile Caillet.

À LIRE AUSSI : Salles de sport : “Tout se jouera lors de la dernière semaine d’août !”

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème