Actualités Crédit Photo Cocktail Santé

Crédit Photo Cocktail Santé

Ancien artisan taxi, Alain Griset rejoint Bruno Le Maire comme ministre chargé des PME

, par Nicolas Monier

A 63 ans, Alain Griset se voit confier les rênes des petites et moyennes entreprises. Homme de terrain, il rejoint le nouveau gouvernement pour la seconde partie du quinquennat d’Emmanuel Macron.

La nomination d’Alain Griset, au poste de ministre délégué chargé des PME, semble être une grande satisfaction pour les différentes fédérations professionnelles. “Je salue avec contentement cette nomination car homme de terrain, Alain Griset, ancien président de l’U2P [Union des entreprises de proximité], connaît la réalité des TPE/PME. J’ai, souvent eu affaire à lui notamment lors de la crise des Gilets Jaunes ou bien pendant la pandémie. Je le considère comme l’un des nôtres”, explique Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France (CDF). Âgé de 63 ans, nordiste d’origine, Alain Griset a été artisan taxi de 1975 à la fin de l’année 2016. Il a été co-gérant avec son épouse d’une entreprise d’esthétique. Il rejoint donc l’équipe de Bruno Le Maire qui voit, de son côté, son ministère élargi. Dans un communiqué de presse, l’U2P salue également cette nomination. “Elle montre que les pouvoirs publics ont pris conscience de l’importance des entreprises de proximité et des travailleurs indépendants pour la vitalité économique du pays, et de la nécessité de favoriser leur développement pour bâtir une reprise durable et lutter contre les fractures sociales et territoriales.” L’U2P devrait d’ailleurs savoir le nom de son futur président dans les prochains jours.

A LIRE AUSSI : Emmanuel Macron rouvre les restaurants en Île-de-France

Une nomination saluée

Alain Griset a été président du groupe de l’artisanat au Conseil économique, social et environnemental (CESE), vice-président de l’Union européenne de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME), président de l’Union nationale des taxis (UNT) de 2012 à janvier 2017 et président du Fonds national de promotion et de communication de l’artisanat (FNPCA). De son côté, la Fédération française de la franchise (FFF) accueille cette nomination avec enthousiasme. “La venue de cet homme issu de la société civile est une bonne chose. Un peu moins de pure-player, cela ne fait pas de mal. La FFF espère que cette nomination se traduira par des actes dans les futures décisions ministérielles. Quoiqu’il en soit, un acteur du sérail, toujours dans l’opérationnel, ne sera jamais déconnecté du terrain”, note Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la FFF. La CPME se réjouit de la mise en place d’un ministre délégué chargé des PME “auquel il appartiendra de veiller à ce que la politique gouvernementale intègre pleinement cette culture PME qui a si souvent fait défaut ces derniers temps.”

A LIRE AUSSI : Covid-19 : l’UMIH vent debout contre les assureurs

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème