Actualités boulangerie-click-and-collect

Avec le coronavirus, le click-and-collect en forte hausse chez les commerçants de proximité

, par Camille Boulate

Selon les premiers chiffres diffusés par la solution de click-and-collect Rapidle, ce mode de consommation a fortement augmenté ces derniers jours auprès des commerçants de proximité. Le montant des paniers moyens est également en croissance.

Avec les mesures de confinement déployées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus, les commerçants de proximité ayant adopté des solutions d’achats en ligne et click-and-collect voient leurs commandes augmenter. C’est en tous cas le constat effectué pas Rapidle, solution de click-and-collect. L’entreprise créée en 2016 nous confirme que depuis le début de la semaine la consommation par ce mode de distribution a doublé. “Par rapport à la semaine dernière, nous avons eu une augmentation de 78 % du nombre de commandes chez nos clients”, insiste Steeve Broutin, co-fondateur et dirigeant de Rapidle.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : “Veiller à maintenir son point de vente en état de propreté et de sécurité”

Des paniers moyens en forte hausse

L’entreprise constate également une hausse du panier moyen concernant les commandes passées en ligne et retirées en boutique. Ainsi, le montant est passé de 25,34 euros à 70,97 euros pour les boucheries, de 6,50 euros à 26 euros pour les boulangeries et de 17,22 euros à 30,19 pour les primeurs. “Les consommateurs ont peur donc ils achètent plus. Ils font des stocks, analyse Steeve Broutin. Par ailleurs, nous faisons également face à une forte hausse des demandes de la part des commerçants qui souhaitent s’équiper.”

À LIRE AUSSI : Coronavirus : les ventes de produits alimentaires en hausse de 15 % 

L’opportunité de se digitaliser

Pour l’expert, la situation liée au coronavirus est l’opportunité pour les commerçants de proximité de se digitaliser et d’offrir de nouveaux services aux consommateurs. “Dans cette situation, cela leur permet d’avoir une continuité de service et de se concentrer sur la production, explique Steeve Broutin. La crise que nous sommes en train de vivre est une vraie opportunité pour les commerçants de proximité, jusque-là réfractaires de se digitaliser, pour se moderniser. À la sortie de la crise, cela leur permettra de se démarquer en offrant de nouveaux canaux de distribution”, estime Steeve Broutin.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème