Actualités Blend Hamburger

Blend Hamburger, un “diner” épuré en quête de franchisés

, par Nicolas Monier

L’enseigne Blend Hamburger ne fera pas de course à l’ouverture et privilégiera un déploiement mesuré. Evoluant dans le secteur ultra-concurrentiel de la restauration rapide, elle veut se démarquer. Elle parie sur des recettes développées en partenariat avec des marques iconiques.

Le burger gourmet, tel est le créneau immédiatement adopté par l’enseigne Blend Hamburger, créée par Victor Garnier en 2011. L’ancien diplômé de l’Essec avait, en effet, décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale après un échange universitaire de 4 mois à Malibu (Californie). Aujourd’hui, l’enseigne possède 5 établissements à Paris et 3 dark kitchen, en Île-de-France, dans la petite couronne.

Depuis le mois d’avril 2022, Blend Hamburger compte également un premier franchisé à Aix-en-Provence (13). “La franchise est désormais clairement notre axe de développement principal. Mais nous ne céderons pas au sirènes des ouvertures frénétiques. Dans le cas d’Aix-en-Provence, un franchisé Colombus Café, désireux de se lancer dans l’aventure, avait le profil idéal pour nous rejoindre”, explique Charles Van Den Broek, directeur général de l’enseigne.

Blend Hamburger vise principalement les grandes métropoles pour accélérer son déploiement en franchise. Sur des emplacements numéro 1 ou numéro 1 bis pour des surfaces comprises entre 100 et 150 m2. Côté investissement, les dirigeants estiment le montant à environ 500 000 euros. “Tout dépendra bien évidemment du coût soit du droit au bail soit du fonds de commerce”, poursuit Charles Van Den Broek. En moyenne, les établissements parviennent à dégager un chiffre d’affaires compris entre 1 et 1,3 millions d’euros.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur des burgers

Dans un secteur ultra-concurrentiel, l’enseigne cherche à se démarquer en jouant sur plusieurs axes. “Avec la qualité de nos produits que nous avons voulu sourcer auprès d’artisans irréprochables, cite en premier lieu Charles Van Den Broek. Au début de l’aventure, nous avons noué, par exemple, un partenariat avec Yves-Marie Le Bourdonnec, célèbre boucher qui a vu son steack à burger désigné comme le meilleur au monde par le NY Times, en 2010. Pour nos buns ou certains de nos desserts, nous travaillons également avec une pâtisserie californienne.”  Et le directeur général d’ajouter :

“Avec notre déploiement en franchise, nous avons souhaité structurer notre modèle de production pour évangéliser la marque tout en conservant ce qui fait notre ADN : des produits de qualité sourcés !”

Partenariat toujours, l’enseigne s’est récemment associée à la marque américaine de ketchup Heinz pour lancer un nouveau burger, baptisé “Red” et articulé autour d’un bun [pain pour hamburger] de couleur rouge et d’un gorgonzola tomaté. Et bien entendu autour du célèbre ketchup. En somme, Blend Hamburger réinvente en permanence les classiques américains qu’elle façonne en mode résolument gourmet.

Parmi les autres points différenciants, une décoration type “diner”, sobre et épurée. Aux antipodes des modèles type Happy Days des années 50. Les établissements se veulent fonctionnels dans l’esprit des lieux originels, avec du bois clair et des dominantes de noir ou de blanc. Bien entendu, si les établissements proposent également des offres de click & collect, la marque possède trois dark kitchens en mesure d’assurer des services de livraison. “Pour nos franchisés, nous avons noué un partenariat exclusif avec Uber Eats pour leur permettre de ne pas se priver de cette activité”, conclut Charles Van Den Broek.

À LIRE AUSSI : Les Burgers de Colette, un petit côté old school assumé

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème