Actualités EdouardPhilippe

Coronavirus : Édouard Philippe confirme la réouverture de tous les commerces le 11 mai, excepté les bars et restaurants

, par Camille Boulate

Présentant en ce moment même devant les députés le plan de déconfinement, Édouard Philippe vient de confirmer que l’ensemble des commerces pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai prochain. Les bars, cafés et restaurants resteront fermés jusqu’à la fin du mois au minimum. Explications.

C’était une présentation très attendue. Édouard Philippe a précisé le plan de déconfinement devant l’Assemblée Nationale. Celui-ci s’étalera à partir du 11 mai jusqu’au 2 juin minimum. Le Premier ministre a confirmé que l’ensemble des commerces pourront rouvrir leurs portes à partir du 11 mai. En revanche, les bars, cafés et restaurants resteront fermés. “Une décision sera prise fin mai pour savoir si ces établissements pourront rouvrir à partir du 2 juin prochain”, indique Édouard Philippe.

À LIRE AUSSI : Comment les enseignes gèrent-elles la crise sanitaire ?

Cahier des charges

La réouverture des commerces dans 15 jours sera toutefois conditionnée. Édouard Philippe a ainsi indiqué que les commerçants devront “respecter un cahier des charges strict, limitant le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin et organisant les flux, afin de faire respecter la règle de la distance minimale d’un mètre par personne sans contact autour d’elle”. Une organisation déjà adoptée par beaucoup d’enseignes, comme nous l’expliquait le réseau de cavistes Nicolas. Chaque commerçant devra “veiller à la protection de son personnel” et pourra “subordonner l’accès de son magasin au port du masque”.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : la restauration ne regarde pas encore dans la même direction

Centres commerciaux

Le premier Ministre a également précisé que “les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes, qui risquent de susciter de tels mouvements de population”. Enfin, Édouard Philippe a précisé que le dispositif de chômage partiel restera en place jusqu’en juin. Quant aux marchés, ils pourront rouvrir mais sur autorisation des maires et des préfets.

Camille Boulate et Nicolas Monier 

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème