Actualités Format WEB (60)

Family Sphere lutte contre le travail au gris

, par Camille Boulate

Évoluant sur un secteur chahuté par le travail au noir, Family Sphere est confronté à une autre concurrence : celle du travail au gris. Pour sensibiliser ses franchisés et leurs intervenants, l’enseigne mène des campagnes d’information.

Outre le travail au noir, le marché des services à la personne est concurrencé par ce que les acteurs du secteur appellent le travail au gris. C’est-à-dire déclarer seulement une partie des heures travaillées par une femme de ménage ou une garde d’enfant. Face à cette tendance, Family Sphere accentue les campagnes de sensibilisation et d’information auprès de ses franchisés et de leurs intervenants.

 

Des risques accrus

Employer un intervenant et ne déclarer qu’une partie de son activité comporte des risques tant pour l’employeur que pour l’intervenant, insiste donc Family Sphere. Défaut d’assurance, fraude fiscale, manque de protection sociale, aucune cotisation retraite et chômage pour les salariés…. “Les familles et les nounous peuvent avoir le sentiment qu’un ‘simple pas de côté’ par rapport à la loi serait moins dangereux et moins répréhensible, mais ce n’est pas le cas, insiste Mina Zanat, présidente du groupe Family Sphere. Ce travail au gris l’est tout autant et il est important de ne pas baisser la garde, à la fois pour des raisons légales mais aussi pour la sécurité des enfants, des familles et des intervenants.”

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

familysphere

FAMILY SPHERE

Ensemble au service de vos enfants.

 

  • Apport :
    25000
  • Implantation :
    104

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème