Actualités greve-sncf

Grèves : les commerces fortement impactés

, par Camille Boulate

Depuis une semaine, la mobilisation contre la réforme des retraites bat son plein, entraînant de fortes perturbations dans les transports partout en France. Une situation qui a d’ores et déjà un impact sur les commerces et les centres commerciaux.

 

Après quasiment une semaine de grève dans les transports, les commerçants commencent à s’alarmer. En effet, la mobilisation contre la réforme des retraites a déjà fortement impacté l’activité commerciale, alors que la période s’avère charnière pour le secteur quelques semaines avant les fêtes de fin d’année.

“En ce mois de décembre crucial pour la réussite des commerces, la journée du 5 décembre a d’ores et déjà entraîné 30 % de baisse d’activité en moyenne dans les magasins”, affirme l’Alliance du commerce dans un communiqué. Un impact qui est particulièrement fort dans les centres-villes des grandes agglomérations “du fait de la grève des transports, de l’importante baisse de trafic en magasin mais aussi de la fermeture complète ou partielle (une ou deux heures), de très nombreux commerces”, ajoute l’Alliance du commerce.

De son côté, le Conseil national des Centres commerciaux estime que depuis le début de la grève, entamée le 5 décembre, les centres commerciaux franciliens ont enregistré une forte baisse de fréquentation de 6 %. Si ceux situés en région enregistrent un visitorat relativement stable sur cette même période, le CNCC nuance ce constat. En effet, la comparaison est faite par rapport à l’année 2018 “qui était en forte baisse (-7 %) compte tenu du mouvement des Gilets Jaunes”, précise le CNCC.

À LIRE AUSSI :

La fréquentation des commerces a décroché en 2018

 

Nouveau coup dur

Après la période compliquée rencontrée fin 2018, les commerçants craignent les impacts négatifs de cette nouvelle mobilisation. Comme le précise un article publié par Le Monde, au premier jour de la grève, le gestionnaire du Forum des Halles à Paris a été contraint de fermer le centre commercial suite aux incidents qui ont eu lieu dans le quartier. Par ailleurs, le week-end dernier, les grèves de transport ont fortement impacté l’activité des commerçants alors qu’il s’agit traditionnellement d’un moment charnière en matière de chiffre d’affaires.

Le réseau de magasins JouéClub fait partie des enseignes accusant une forte baisse de son activité depuis le début de la mobilisation. “Ce week-end, les ventes ont chuté de 20 % dans les grandes villes et de 7 % dans les villes moyennes”, a confié Jacques Baudoz, président de l’enseigne, au micro d’Europe 1 lundi. “Cette nouvelle mobilisation et le risque de reconduction du mouvement de grève sont un nouveau coup dur pour les commerçants, déjà gravement éprouvés par un an de mobilisation des Gilets jaunes”, insiste de son côté Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du commerce.

 

Vers une fin d’année catastrophique ?

Les différents acteurs du secteur s’inquiètent d’autant plus que l’activité commençait à repartir à la hausse en novembre. “Cette nouvelle mobilisation, si elle se poursuit, viendrait casser la dynamique de la reprise”, insiste l’Alliance du commerce. “Décembre est un mois crucial pour la réussite de l’activité des commerçants. Il représente entre 10 % et 20 % du chiffre d’affaires annuel, voire au-delà pour les activités saisonnière”, souligne Yohann Petiot. De son côté, Gontran Thüring, délégué général du CNCC estime qu’“une poursuite des grèves au-delà de cette semaine serait catastrophique pour notre filière, après une fin d’année dernière compliquée”.

 
 

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème