Actualités O_Cargo_Officiel_de_la_Franchise

Ô Cargo s’ambiance pour la franchise

, par Nathan Rayaume

Le concept du foodcourt Ô Cargo, c’est à la fois une cuisine du monde variée et des animations festives. Ouverte à la franchise depuis peu, l’enseigne espère accueillir plusieurs complexes d’ici la fin 2023.

Fini les minutes à débattre pour trouver un restaurant ! Ô Cargo a trouvé la solution : rassembler différents restaurateurs dans un lieu unique. Le concept est axé sur la cuisine du monde et sur le festif. Des soirées à thèmes, des concerts, des animations comme des « Incroyable Talent », des blind test ou même des défilés de mode sont proposés. Dans le premier complexe de la marque, huit restaurants sont installés. “Comme nous sommes partis dans la cuisine du monde, chaque restaurant représente un pays ou un ensemble de pays. Nous avons de l’américain, du malaisien, du libanais, du français, du maghrébin ou encore du japonais”, énumère Sébastien Prévot, le fondateur de Ô Cargo. Installé à Toulon (83), le complexe est ouvert 6 jours sur 7.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise dans le secteur de la restauration

Un lancement d’ici la fin de l’année

L’idée de la franchise est venue en septembre 2021. Presque un an plus tard, la volonté est en passe de devenir réalité. La tête de réseau espère une implantation d’ici la fin de l’année et une autre courant 2023. Outre l’emplacement, c’est surtout la personne qui va primer. “Nous n’avons pas ciblé de lieux précis, nous recherchons sur tout le territoire. Nous n’avons pas non plus de profil type, nous nous basons principalement sur l’humain car c’est le plus important”, précise le fondateur. Pour les futurs franchisés Ô Cargo, le droit d’entrée est de 20 000 euros avec une redevance de 4 % sur le chiffre d’affaires. Un apport personnel de 160 000 euros est demandé pour un investissement global d’environ 550 000 euros. Pour des implantations en zone d’activités, zone industrielle et en pourtour de ville, le chiffre d’affaires généré est compris entre 1,6 millions et 1,8 millions d’euros, le tout sur une année complète et au bout de 2 ans.

À LIRE AUSSI : Pop Corn Labyrinthe accroît son développement en franchise

Des restaurateurs indépendants

Concernant le franchisé, une formation, notamment pour gérer les événements, est réalisée toute la durée du contrat de franchise. De plus, il ne s’occupera que du bar du complexe. Les restaurants, eux, sont gérés par des restaurateurs indépendants choisis en concertation entre le franchisé et la tête de réseau. “Nous accompagnons sur le recrutement des restaurants pour ne pas faire n’importe quoi et ne pas nous tromper là-dessus. D’ailleurs nous n’envisageons pas d’avoir les mêmes restaurants dans tout le réseau”, conclut Sébastien Prévot. Quant aux produits utilisés, ce sont les indépendants qui se chargeront directement de trouver leurs ingrédients et de choisir leur approvisionnement.

Plus d’informations sur le site Internet de Ô Cargo

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Sur le même thème